Le peuple Brésilien relève la tête

jeudi 16 mai

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du Brésil pour défendre l’enseignement, mais il aurait intérêt à prendre au sérieux cette première contestation de son gouvernement venue de la rue, un véritable signal d’alarme, selon des analystes.

Plus d’1,5 million d’étudiants et enseignants ont manifesté mercredi dans plus de 200 villes brésiliennes le 15 mai.



Toutes les brèves du site