"NON à la privatisation de La Poste ! "

mardi 21 octobre 2008
par  PCF Drôme

Vendredi 17 octobre, à l’occasion du congrès des Maires qui avait lieu à Saint Donat, les élus et militants du PCF ont distribué une lettre ouverte pour dire Non à la privatisation de la Poste.

Madame, Monsieur le Maire,
Le printemps 2008 a été marqué par le renouvellement des Conseils municipaux et généraux dans la Drôme comme partout en France. Le choix des drômois a été clair. Ils ont battu la droite à Valence (Maire PS) et à Portes les Valence (Maire PCF) et d’une façon générale fait confiance à la gauche dans le département. Cela s’est vérifié sans contestation possible lors de l’élection sénatoriale, trois sénateurs socialistes ayant été élus.
Cela nous conduit à penser que la Drôme peut être un rempart contre la décision de privatiser la Poste et pour la défense des services publics de proximité en général.

C’est pourquoi nous nous adressons à vous, les maires, élus les plus proches des citoyens à l’occasion de ce congrès annuel.
NON A LA PRIVATISATION DE LA POSTE

Dans un éditorial de la revue « Challenge » du 4 octobre 2007, Denis KESSLER, penseur ultralibéral, ancien vice-président du MEDEF écrivait : « adieu 1945, accrochons notre pays au monde. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ».

Ce programme avait en effet mis en œuvre des avancées historiques, avec la création de grands services publics modernes (dont l’hospitalisation), de grandes entreprises publiques, le statut de la fonction publique, la création de la Sécurité sociale, etc… Tout cela pour garantir l’égalité de traitement des citoyens, l’aménagement harmonieux du territoire, la péréquation tarifaire, sur l’ensemble du territoire national.

Désormais le modèle social français est méthodiquement démantelé par le gouvernement avec les privatisations, la dernière en date étant GDF.
Aujourd’hui c’est au tour de La Poste, le service le plus décentralisé, le plus présent dans les communes.

Ce service public a été attaqué depuis des années ( ref : Les projets du directeur départemental de la Drôme en 2002/2003).
Pour le discréditer au maximum dans l’opinion et pour que le service public soit le plus mauvais possible, des centaines de postes ont été fermées, 3618 transformées en « Agence Postale » à la charge des communes, 1445 transformées en « relais poste » installés dans des commerces. Et des milliers d’emplois ont été supprimés, 7100 en 2007, selon le bilan présenté au Conseil d’administration le 21 mai 2008.

Quatre partis de gauche : MRC, PCF, PRG , PS, appellent à signer une pétition nationale C’est un évènement rare . C’est pourquoi nous tenions à en informer tous les maires. Nous souhaitons qu’ensemble nous sollicitions la population de nos communes respectives pour que le maximum de citoyens en deviennent signataires.

De son côté, l’ Association des Maires de France confirme dans une note du 23 septembre « que les élus ayant signé des contrats avec La Poste, pour leur agence postale, peuvent être inquiets ». Une fois La Poste transformée en Société Anonyme, les engagements seront-ils tenus ? Le pourront-ils ? De plus dans le contexte européen de la « concurrence libre et non faussée » si une poste concurrente, déjà privatisée (Allemande par exemple) dépose plainte et met en demeure la France de supprimer « l’aide » apportée par La Poste (ou par un fond national) à la commune finançant une agence postale qu’adviendra-t-il ?

Il y a urgence, l’actuel président de la Poste, souhaitant que le débat parlementaire sur la privatisation intervienne au premier trimestre 2009. La commission dont le président de la République a annoncé la création rendra son rapport le 30 novembre prochain (...) »