"l’urgence de créer un vrai pôle multimodal rail-fleuve-route !"

mardi 21 octobre 2008
par  Jean-Michel BOCHATON

Ce dimanche 19 Octobre, le quartier "Ouest" de la commune de Portes les Valence a connu l’effervescence pendant toute la journée autour de l’exposition salle Fernand Léger portant sur l’activité ferroviaire de Portes .
Ce temps fort était la dernière étape du centenaire de la commune. Pour clore l’anniversaire historique il fallait un thème historique et le lien entre le rail et la ville , c’est une histoire d’amour, de luttes qui dure depuis 100 ans !

Il y a eu près de 1000 cheminots lors de la période faste du triage de Portes. Pas une famille qui n’ait dans sa mémoire un de ses membres qui fut roulant, mécano ou à la voie. Il n’y avait qu’à voir l’affluence, cet été, à la commémoration des cheminots et otages fusillés suite aux sabotages du groupe FTP de René Ladet pour comprendre la part prise par les cheminots du triage de Portes pour la Libération du pays.

Il n’y avait qu’à écouter les anciens ce matin, vous raconter les luttes dures, les grèves, les interventions de la police sur les piquets de grève, les souscriptions populaires pour aider les familles des cheminots grévistes pour comprendre qu’on est ancré dans un paysage populaire, ouvrier, de gauche. Les photos exposées Salle Fernand Léger traduisaient cette vie de labeur, de fierté et de solidarité.

Lors de son intervention, Pierre Trapier a rappelé ce que la commune devait "aux cheminots" en relevant qu’après la guerre, la première municipalité communiste conduite par le maire Gabriel Coulaud n’était composée que de cheminots. "Ces bâtisseurs, ces reconstructeurs ont fait notre Portes les Valence d’aujourd’hui".

Pierre Trapier a poursuivit en soulignant "que s’il était important par cette exposition d’avoir un regard sur le passé, il convenait aussi de regarder l’avenir" . Il a évoqué les menaces qui pèsent sur le service public de la SNCF en concluant en indiquant que "la municipalité se mobilisera pour que l’atout géographique qu’a la chance de disposer la commune permette de promouvoir une véritable multimodalité des modes de transports. Plus de 20.000 camions passent sur la commune sur l’A7 et la N7 , je souscrits à ce qui est dit sur le Grenelle de l’Environnement mais on doit passer de la parole aux actes et les actes c’est le développement du fret par rail et par le Rhône en complément de la route. A Portes nous avons le Port de Commerce et le triage SNCF"

Les présents ont pu découvrir une antique loco à vapeur exposée sur un plateau de poids lourd sortie d’un hangar pour l’occasion et de nombreux visiteurs ont pu découvrir les informations de la direction Drôme-Ardèche de la SNCF qui avait tenue a être présente marquant une volonté de nouer des liens affirmés avec la municipalité.

Jean-Michel BOCHATON