Communiqué de la fédération du PCF Drôme : le 6 Mai 2OO8

vendredi 16 mai 2008
par  NB

Premier anniversaire de l’élection du Président de la République : 79 % des Françaises et des Français jugent que la politique sociale menée par Mr SARKOZY Président de la République depuis un an n’a rien améliorée.

66 % des Françaises et des Français ne font plus confiance au Président. Par exemple 632 € par mois c’est ce que touche 700 000 personnes de plus de 65 ans bénéficiaires du minimum vieillesse.

Les communistes lancent une lettre, sous forme de pétition :

« Monsieur le Président, vous aviez dit « tout est possible » et votre politique depuis UN AN aggrave toutes les difficultés de la France. Et les nôtres sur la Drôme.

Vous avez choisi de servir le MEDEF, les circuits financiers et vos amis notamment avec le paquet fiscal ». Et pour cela vos « réformes » cassent tous les acquis construits par nos aînés, école publique, sécurité, protections sociales, hôpital, culture, code du travail… Vous êtes le Président du « travailler pour gagner moins ». Il est hors de question de subir ….. nous voulons une autre vie pour nous et nos enfants. S’il faut la rupture, rompons avec la logique du tout pour le fric.

Les communistes Drômois ne veulent pas se taire et participeront aux manifestations, avec d’autres, contre les effets néfastes de vos choix politiques. Nous vouloir construire une alternative politique où l’HUMAIN soit au cœur de la vie quotidienne.

Les élus signataires dans la Drôme d’ un appel, proposent de la relayer auprès de tous les élus et des citoyens.

« Le service public est notre richesse, mobilisons-nous ! »

Sous ce titre, une centaine d’acteurs du monde politique, syndical, associatif ont lancé un appel pour exiger un débat et stopper l’opération de destruction des fondements du service public engagé par le gouvernement sous l’appellation RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques).

Issus du programme du Conseil National de la Résistance, les services publics, les entreprises publiques et le statut des fonctionnaires mis en place en 1946 ont permis d’assurer l’égalité de traitement des citoyens et un aménagement équilibré du territoire.

Aujourd’hui les suppressions de postes dans l’Education nationale (270 dans l’académie de Grenoble), le rapport Larcher visant « à informer les hôpitaux » donc la liquidation progressive des hôpitaux de proximité ruraux (comme sur Crest ou Die), l’extinction du tri ferroviaire de Portes les Valence alors que le développement du fret ferroviaire est une nécessité, révèlent une attaque frontale contre tout ce qui est public.

L’objectif est de privatiser toutes les activités rentables du point de vue des marchés financiers.

Nous voulons une réforme fiscale assurant un financement équitable et pérenne des missions de service public. Nous réaffirmons que le statut de la fonction publique est là pour garantir à tous les usagers la défense d’un intérêt général.

Les communistes lance un appel à une vaste mobilisation citoyenne pour mettre un terme à cette politique destructrice menée par l’actuel gouvernement.

Contre la RGPP, rassemblons-nous autour des valeurs de solidarité, de justice et d’efficacité économique et sociale de tous les services publics.

Dans les entreprises privées, la lutte paye ….. quelques résultats de plusieurs accords dans la métallurgie dans l’Ardèche et la Drôme.

Renault Valence : 4 semaines de lutte = une enveloppe d’augmentation de 73 500 €, 2% de plus sur la prime semestrielle, diminution de la part salariale sur la mutuelle, prime mensuelle de 50 € et animations financières diverses par service. CEGEM Ardèche : 1 semaine de lutte = 2,36 % d’AGS plus une prime de 300 € brut. Brioches Pasquier à Etoile : 4 jours de crève = augmentation de salaire, respect de la dignité des salariés dans leur entreprise….

Plus actions publiques des retraités, des enseignants, des lycéens et de nombreuses autres actions dans les services publics (hôpitaux, SNCF, EDF, GDF, Impôts, CAF, MSA, CPAM….) toujours soutenu par le Parti Communiste.

Après un 1er Mai qui a vu, pour la première fois depuis des années, la CGT, la CFDT, la FSU et SUD défiler ensemble, nous serons aux 2 grands rendez-vous sociaux de ce mois de Mai : le 15 avec les lycéens, les enseignants et les fonctionnaires, le 22 contre la réforme des retraites.

Et même si le Président de la République veut à toute force garder son cap, il veut surtout à toute force accomplir sa rupture ultralibérale en s’en donnant les moyens, y compris institutionnels.

Mais les Françaises et les Français ne veulent pas être dépossédés de leur citoyenneté, de la démocratie.

Avec cet anniversaire de Mai 1968, il existe des forces citoyennes et politiques pour contester la soumission de l’économie et de la vie sociale au capitalisme.

Il existe des forces citoyennes et politiques pour construire d’autres choix, une autre alternative à gauche.

Annie MAZET - Secrétaire Départementale du PCF Drôme


Brèves

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)

15 mai - Compteur linky / réseau intelligent et ENR

Amar Bellal de la revue Progressistes
J’observe la quasi hystérie autour des compteurs Linky. Ce (...)

13 mai - Pas de TV pour le PCF. La censure.

Le PCF interdit d’Émission Politique sur France 2, ça suffit !
Le 17 mai, l’Émission Politique de (...)

6 mai - Après le vote chez AIR FRANCE

Je salue le courage des salariés d’Air France qui malgré toutes les pressions ont dit non au (...)

29 avril - Mireiile CLAPOT chausse ses gros sabots

Quels points communs y-a-t-il entre un(e) migrant(e) qui traverse des déserts, des montagnes et (...)