Une nouvelle élucubration de Guillaume Pepy dans le DL du 25 octobre :

mardi 29 octobre 2019
par  PCF Drôme

Une nouvelle élucubration de Guillaume Pepy dans le DL du 25 octobre :
« La même sécurité avec ou sans contrôleur »

Il n’y a pas si longtemps encore, pourquoi demandait-on au contrôleur d’effectuer les opérations suivantes ? :

Dix minutes avant le départ de la gare d’origine, il vérifiait l’absence de colis ou de bagages abandonnés dans les voitures voyageurs. Il vérifiait que toutes les portes d’accès voyageurs étaient en état de fonctionnement ainsi que la climatisation ou le chauffage, l’état et le fonctionnement des sanitaires, de l’information voyageur. Il prenait contact avec son conducteur pour vérifier si de son côté tout fonctionnait normalement.
Au cours du trajet, en plus des opérations de contrôle, il faisait « des tours de train » pour vérifier si tout allait bien, il se rendait disponible auprès des voyageurs.
Il effectuait la vente de billets de train pour palier aux pannes d’automates ou à l’absence de guichets SNCF.
Cette présence humaine ne permettait pas d’empêcher la fraude, c’est vrai, mais elle avait souvent une connotation dissuasive. Lors de chaque arrêt du train, il descendait sur le quai pour vérifier que les montées et les descentes de voyageurs s’effectuent en toute sécurité.
En cas de chute de voyageurs, il stoppait immédiatement le train en actionnant le signal d’alarme. Un train TER dessert jusqu’à une vingtaine d’arrêt sur nos lignes. En cas d’arrêt prolongé en pleine voie, le contrôleur effectuait régulièrement des annonces pour dissuader les voyageurs de ne pas tenter d’ouvrir les portes car le risque est de mettre sa vie en danger.
Il s’informait sur la nature de l’incident, il se renseignait pour organiser les correspondances.

C’est ce qui est arrivé au conducteur du train lors de l’accident provoqué par un poids lourd le 16 octobre dernier en région Champagne/Ardennes.

Guillaume Pepy, président de la SNCF (plus pour longtemps) intervient souvent dans les médias pour nous livrer son expertise.
Elle a le don d’agacer les cheminots mais aussi les usagers qui connaissent un peu le fonctionnement dont on vient de parler et qui est encore en vigueur sur 60% des trains TER circulant sur le territoire.

Il est donc vraiment tant que le président s’en aille de la SNCF !

CGT cheminots 26/07


Brèves

28 septembre 2019 - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai 2019 - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier 2019 - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier 2019 - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier 2019 - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)