PAS DE JUSTICE ECOLOGIQUE SANS JUSTICE SOCIALE ET VICE VERSA…

mercredi 25 septembre 2019
par  PCF Drôme

Les mobilisations pour stopper les dérèglements climatiques, aux effets de plus en plus visibles, prennent de plus en plus d’ampleur dans le monde et en France. Elles regroupent tous ceux - de 7 à 77 ans et même au-delà - qui agissent au quotidien sur leurs habitudes de consommation mais descendent aussi dans la rue pour interpeller "les décideurs" du système de production et de distribution uniquement préoccupés par le maintien des taux de profits.

Il est probable, qu’il y a quelques temps, peu de participants aux rassemblements de ce samedi 21 septembre auraient envisagé de rejoindre les mouvements de défense et d’amélioration des services publics pour la santé, l’éducation et même des trésoreries... de participer aux manifestations dénonçant le creusement des inégalités sociales mais aussi territoriales.

La nouveauté, c’est que des convergences se sont faites en 2019 et qu’elles semblent s’étendre avec une prise de conscience des uns et des autres. L’idée qu’il n’y aura pas de luttes véritables contre le réchauffement sans luttes contre les inégalités sociales gagne du terrain et les diversions gouvernementales et médiatiques trompent de moins en moins de monde. Chacun a pu lire sur des supports de toutes sortes, le slogan : « CLIMAT ET SOCIAL, MÊME COMBAT »…

Il est aussi probable que les mouvements sociaux de la prochaine période ne rassembleront pas encore tous ceux qui ont intérêt à un changement de système, mais ce chemin existe, à nous, pour notre part, de contribuer à l’élargir en expliquant, par exemple, que la privatisation des aéroports aux bénéfices de multinationales, n’est pas la solution pour réduire l’empreinte carbone, ni d’ailleurs que la suppression du train des primeurs Perpignan/Rungis améliorera la diminution des particules fines…

Bref en montrant la cohérence du système d’exploitation capitaliste, nous pouvons contribuer à sa disparition et imaginer d’autres horizons que le marché...

Robert FARESSE