Les communistes à l’offensive pour les élections municipales de 2020 !

mercredi 26 juin 2019
par  PCF Drôme

En Mars 2020, au lendemain des européennes, les forces libérales et d’extrême droite entendent conquérir des pouvoirs locaux. LREM veut faire des élections municipales un marche pied pour des relais de sa politique nationale. Le Rassemblement national, sorti en tête des élections européennes, compte remporter un nouveau succès électoral et asseoir ses politiques xénophobes et ultra-libérales.

Il n’est pas question de prendre le risque d’un hold-up sur la démocratie locale et de mettre à mal les missions publiques au service des citoyens. Le PCF contribuera à créer les conditions du rassemblement des forces de gauche et écologistes, pour l’élaboration de projets municipaux de transformation sociale, écologique et démocratique.
Un mois après les élections européennes qui ont vu un émiettement inédit et inquiétant de la gauche, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF propose à ses partenaires de lancer une «  union populaire » avec les municipales en ligne de mire. Cette main tendue s’inscrit dans la volonté d’unir les citoyens de la base au sommet. Pour battre la politique d’Emmanuel Macron, la clé de la situation réside dans le rapport de forces.
Face au détricotage des politiques locales, pour les élections municipales de 2020, les communistes veulent contribuer à une triple ambition qui sera portée avec celles et ceux qui constitueront les listes de rassemblement pour faire naître une nouvelle ère de la démocratie locale :
. L’enjeu social et écologique pour porter l’ambition de villes solidaires portant des choix économiques, sociaux et environnementaux pour en finir avec les fractures sociales et territoriales.
. La démocratie communale pour faire que participation citoyenne et représentation élective se combinent au service de l’amélioration du quotidien des habitants.
. La justice fiscale pour porter une révolution des moyens financiers et en finir avec la saignée budgétaire imposée par l’Etat.

Les élections municipales seront le rendez-vous à ne pas manquer. Chacun à gauche doit être conscient de la situation. Le score de l’extrême droite, celui de la République en marche, mais aussi l’affaiblissement de la gauche, créent une poudrière. Tout le monde a vu qu’il y a une forte demande d’« union populaire » à ce que les forces de gauche travaillent ensemble pour que la gauche gagne les municipales .
Pas la « gôche » qui a tant déçu, mais celle avec un nouveau contenu qui réponde aux colères. Qui osera faire un bras d’honneur aux autres ? Ce serait irresponsable.

Pierre TRAPIER