Référendum sur ADP : tous aux urnes, top départ !

mercredi 19 juin 2019
par  PCF Drôme

Le doute s’installe : pour la première fois en France depuis 40 ans, il va être possible de dire NON à une privatisation et au bradage du patrimoine public au bénéfice du privé. Le coup d’envoi officiel a été donné le 15 Juin, un mois jour pour jour après la parution au Journal Officiel de la validation du Conseil constitutionnel.
Selon la procédure du référendum d’initiative partagée ( RIP ), il faudra réunir 4,7 millions de signatures favorables à la loi cosignée par 248 parlementaires qui considèrent Aéroports de Paris ( ADP )- Roissy Charles de Gaulle /Orly et Le Bourget - comme un service public national, donc non cessible au privé. Aux signatures en ligne pour obtenir la tenue du référendum devrait s’ajouter un bureau de vote dans chaque lieu chef lieu de canton.
Une bataille décisive s’engage. Macron tient particulièrement à son projet de privatiser les Aéroports de Paris où l’Etat reste actionnaire à 50,6 %. Il est vrai qu’il avait déjà suivi la privatisation des aéroports de Lyon, de Toulouse et de Nice. Et il avait avancé l’idée de privatiser ADP, alors qu’il était ministre de l’Economie, à deux reprises, en 2014 et 2015. À l’Elysée, le Président de la République a fait suivre ce dossier par son secrétaire général et par l’ancien trésorier d’En Marche.

Ce projet a suscité une très large désapprobation. ADP est ce que l’on appelle un actif stratégique : 100 millions de passagers par an, des rentrées d’argent pour les collectivités (173 millions d’euros l’an dernier), des moyens technologiques appréciés, une activité commerciale importante, des terrains et une réserve foncière. On comprend mieux que plusieurs réseaux soient à la manœuvre, comme ceux de la Caisse des dépôts (proches de Macron), le fonds Ardian ( ami de Macron )… Il y a comme un fumet de conflit d’intérêt…
Le référendum doit faire obstacle à cette braderie.

La bataille, c’est-à-dire la collecte des 4,7 millions de signatures nécessaires dans un délai de neuf mois, est lancée. Le PCF entend y prendre toute sa part et appelle tous ses adhérents et tous ses amis à y participer.
Pour signer https://www.referendum.interieur.gouv.fr
Pour en savoir plus https://referendum-adp.fr

Cette privatisation serait un scandale d’Etat. La campagne pour obtenir 4,7 millions de signatures nécessaires au référendum est désormais lancée !
Participez massivement au processus engagé en faveur de la tenue de ce référendum !

Pierre TRAPIER