1er mai, la mobilisation était au rendez-vous !

jeudi 2 mai 2019
par  PCF Drôme

A l’appel de la CGT, FSU, Solidaires, Unef, UNEL, les manifestations organisées à Valence, Romans, Saint-Vallier, Montélimar, ont rassemblé plusieurs milliers de travailleurs.
Pourtant, tout avait été mis en œuvre par le Ministre Castaner et ce, à grand renfort médiatique, pour entretenir dans l’opinion une véritable « psychose » et mettre en péril le droit de manifester. Malgré cette manipulation abjecte, la convergence des luttes a pris une nouvelle tournure. Depuis des mois, gilets jaunes, syndicalistes, citoyens se mobilisent pour l’augmentation des salaires, le pouvoir d’achat, la justice fiscale… C’est tout cela que l’on a entendu dans la rue. Et ceci n’est pas prêt de s’arrêter…
Prenant prétexte des violences inacceptables d’une petite minorité savamment manipulée par le pouvoir, la responsabilité du Ministre de l’Intérieur est clairement engagée. Ce Ministre se fait une spécialité de jouer au poker avec les mouvements populaires. Nous ne laisserons pas faire !
Ce 1er mai 2019, annonce de toute évidence un printemps de luttes. La dérive autoritaire du gouvernement n’y fera rien. Le PCF appelle à amplifier encore les mobilisations dans les semaines qui viennent et le 9 mai la journée intersyndicale de la fonction publique sera un nouveau rendez-vous qui démontrera que les déclarations alambiquées de Macron après cinq mois de manœuvres dilatoires, tel le grand débat, sont loin, très loin, d’avoir calmé les esprits.

Pierre TRAPIER