La section du PCF de Portes-lès-Valence réussit son pari !

mercredi 6 mars 2019
par  PCF Drôme

Ce n’est jamais gagné d’avance ! Mais travailler à la réussite d’un repas citoyen et en assurer le succès nécessite pour les militants communistes de se retrousser les manches. Tout avait commencé depuis plusieurs semaines pour peaufiner des invitations afin de garnir les tables. Ce fut chose faite.
Et la veille, sous la houlette d’Alice Bochaton, le « bœuf bourguignon » a rempli sa mission en mijotant à feu doux sous l’œil attentionné des militants. Plus de 150 personnes se sont ainsi donné rendez-vous salle Georges Brassens. Virginie Neumayer et Dominique Pani, candidats sur la liste conduite par Ian Brossat « Pour l’Europe des gens, contre l’Europe de l’argent » ont inauguré la soirée. Un hors-d’œuvre de combativité et d’appel à la mobilisation. « Chacun à son niveau, dans sa famille, son quartier, son entreprise, à tout endroit où les gens résistent à la politique de Macron, chacun doit s’engager à engranger des voix d’ici le 26 mai » ont insisté les deux candidats drômois qui participeront prochainement à des réunions publiques dans la Drôme notamment à Bourg-lès-Valence et à Romans ainsi qu’à la venue de Ian Brossat le 15 avril en Drôme-Ardèche.
Pierre Trapier, le secrétaire de la section de Portes-lès-Valence a appelé à amplifier le combat pour que l’Humanité « le journal qui donne la parole à celles et ceux qui luttent au quotidien » puisse continuer à vivre. « Il faut sauver l’Huma ! » s’acharnait à expliquer Philippe Plantier autour du stand qu’il avait organisé où plusieurs abonnements et soutiens financiers au journal ont été réalisés.
Et cerise sur le gâteau, c’est Maria, la militante communiste et boulangère dans le Diois, qui a ému l’ensemble de la salle où régnait un silence synonyme de considération et de révolte à peine dissimulée… Maria, gilet jaune, arrêtée le 8 décembre place des Clercs à Valence alors qu’elle manifestait lors de la « marche pour le climat », a remercié l’ensemble de ses amis (de plus en plus nombreux !) pour leur solidarité et leur soutien à ses côtés lors de l’épreuve difficile qu’elle traversée. Elle, comme de nombreux gilets jaunes, condamnés pour l’exemple par la justice de Macron et de Castaner.
PT