FONCTION PUBLIQUE, SNCF, SERVICES PUBLICS :.LE 25 AVRIL à VALENCE, REUSSI La soirée débat avec Didier Le Reste et Anicet Le Pors a ouvert une autre perspective !

jeudi 3 mai 2018
par  PCF Drôme

La Fédération du Pcf Drôme avait décidé en appui de la mobilisation sociale montante de venir apporter sa contribution à l’analyse et au débat sur les issues politiques possibles. Anicet Le Pors, Ministre de la Fonction Publique de 1981 à 1984 et Didier Le Reste ancien secrétaire général de la fédération CGT des cheminots ont successivement livré leur vision de la situation, n’omettant également pas de tracer la perspective de choix politiques alternatifs dont les luttes pour le développement humain, en France, en Europe et dans le Monde, ont un besoin essentiel.
Quatre grands témoins de la casse des services publics relevant des secteurs de la santé, de l’énergie, de l’éducation nationale et de la Sncf sont également intervenus pour décrire le quotidien dans leur service, leur administration montrant que la dégradation des conditions de travail a pour corollaire la chute de la qualité des services proposés à la population.
Le débat qui s’est installé dans la salle a permis d’apprécier l’intérêt des presque 200 participants-es pour le service public en général tout en laissant percer certaines interrogations quant au comment et au que faire ? Mais que ce soit les témoignages ou les interrogations formulés, chaque intervenant.e a insisté sur le besoin de changer la politique actuelle aux effets terribles pour des millions de gens.
D’où des appels au tous ensemble et à la construction d’une convergence d’action entre les salariés de tous les secteurs et de toutes les couches, sachant que ce rassemblement ne peut se concevoir sur une base démagogique ou en détournant le mouvement social vers des intérêts politiciens comme l’ont souligné Didier Le Reste et un responsable syndical local de la CGT Cheminots.
L’histoire et les enjeux de la fonction publique présentés par A. Le Pors ont été un des temps forts de cette soirée. L’assistance captivée par l’expérience livrée en la matière par le Ministre communiste qui est à l’origine des évolutions du statut de la fonction publique que l’on connait encore aujourd’hui, a pu mesurer l’intérêt d’une gestion des biens communs de l’humanité par des services publics dotés de personnels formés, qualifiés et rémunérés correctement au lieu de livrer ces missions à des intérêts privés avides de rentabilité.
Didier Le Reste par la genèse de la détérioration de la SNCF qu’il a présentée, a démontré les mécanismes de casse de services publics performants mis en œuvre par les pouvoirs libéraux pour ensuite prendre les populations à témoin de l’inefficacité de ces derniers.
Enfin le débat a mis en lumière que les processus en cours dans l’énergie, dans l’enseignement, à l’hôpital, aux Finances Publiques, à la Sncf… ont une base commune, celle du choix de consacrer de moins en moins d’argent à la dépense publique. Ce qui pose la question du financement de l’ensemble des services publics en tant que moyens d’une nouvelle maîtrise sociale et issue à la crise de système actuelle. Le développement des services publics est la pierre angulaire d’un autre modèle de société. Cela suppose de mobiliser l’argent pour en soutenir l’expansion. Des moyens existent et sont à notre portée. Ils s’incarnent dans une réforme fiscale de fond et dans une autre politique du crédit impliquant un nouveau rôle des banques en premier lieu de la BCE, qui pourrait doter un fonds de développement social, solidaire et écologique pour financer le développement des services publics dans tous les pays de l’Union sous contrôle démocratique.
A l’issue de presque 3 heures d’échanges, les participants.es se quittaient satisfaits de leur soirée sans avoir oublié auparavant de passer par la case buffet fraternel.
Jean-Marc DURAND


Brèves

29 août - Nicolas Hulot ne croit plus à la fable écolo de Macron

Lire ICI

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)

15 mai - Compteur linky / réseau intelligent et ENR

Amar Bellal de la revue Progressistes
J’observe la quasi hystérie autour des compteurs Linky. Ce (...)

13 mai - Pas de TV pour le PCF. La censure.

Le PCF interdit d’Émission Politique sur France 2, ça suffit !
Le 17 mai, l’Émission Politique de (...)

6 mai - Après le vote chez AIR FRANCE

Je salue le courage des salariés d’Air France qui malgré toutes les pressions ont dit non au (...)