Macron entend la voix de l’église.. ou le retour du « grand » inquisiteur.…

jeudi 19 avril 2018
par  PCF Drôme

Macron entend la voix de l’église.. ou le retour du « grand » inquisiteur.…

Devant la conférence des évêques de France, le Président de la République Française a exhorté "la sève catholique à contribuer encore et toujours à faire vivre notre nation" et prétendu ni plus ni moins devoir restaurer « le lien abîmé entre l’Eglise et l’État ».

Ainsi, du haut de son palais, il nous assène le décor de sa pensée « complexe » mais néanmoins outrancière sur les rapports que devrait entretenir notre République avec l’Eglise.
Car outrance il y a lorsque ce président de notre République ose expliquer notamment, après avoir dit pendant la campagne électorale que la France de la manif pour tous avait été humiliée, que le devoir de l’église est « de protéger la vie, de l’enfant à naître comme de l’être parvenu au seuil de la mort » et que « cette cohérence s’impose a tous ».
Outrance, lorsqu’en l’incitant à exercer une influence sur les lois (il faut lire son discours en intégralité pour comprendre qu’il insiste sur ce point), il attribue à la religion un rôle qui lui est dénié par les lois de notre République.
Outrance encore et interprétation inquiétante de l’histoire, lorsqu’il flatte tout au long de son discours les valeurs de résistance et d’engagement de l’Eglise catholique comme ses « valeurs d’accompagnement... des familles homoparentales ou ayant recours à l’avortement » (on n’en croit pas ses yeux !).
Ce discours est un contresens historique qui n’a d’égal que l’ignorance de son auteur, car l’église catholique a été, tout au long de la Vème République, l’objet d’un attention spécifique de la part des gouvernants de notre pays, dans leur grande majorité, catholiques.

Ce président ne respecte pas les lois de la République qu’il prétend incarner, car on se demande à quoi il peut bien faire référence lorsqu’il indique que le lien entre l’Eglise et l’État a été abîmé ou que la « sécularisation aurait contribué à éliminer la tradition chrétienne » dans notre pays, si ce n’est pas une attaque claire contre la laïcité !
A l’évidence cela pose un grave problème.

Ne nous y trompons pas, ce gouvernement valet du capital, a une mission à accomplir et tous les moyens sont bons pour y parvenir.
Fragilisés par la montée des luttes sur des fronts de plus en plus nombreux, Macron et son gouvernement manient la répression, la stratégie de la peur, dans les universités, à Notre Dame des Landes ou envers les réfugiés et tentent de détourner l’attention parce que la solidarité avec les luttes progresse parmi le peuple.
Alors pourquoi se gêner et en même temps (!) pourquoi ne pas profiter pour donner des gages à l’électorat de droite le plus conservateur en flattant ses penchants des plus profonds ?

A l’évidence il y a là un signe de faiblesse du pouvoir mais on croit percevoir aussi que ce président jeune et moderne n’est pas aussi jeune et moderne qu’il le prétend sur les sujets de société.
On voit aussi de plus en plus nettement qu’une dérive rétrograde et autoritaire est "en marche" à travers notamment la réforme des institutions, pour apporter une garantie à la finance face aux résistances populaires.

Le discours macroniste aux évêques de France participe de la volonté de faire taire les résistances lorsqu’il met en exergue l’humilité de l’engagement catholique qui produit la soumission et l’obéissance.

Nicole GRENIER-MERICO


Brèves

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)

14 novembre 2018 - Le gouvernement cubain a annoncé ...

Le gouvernement cubain a annoncé mercredi qu’il retirait ses médecins du Brésil, après les menaces (...)

10 octobre 2018 - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)