Empêchons la privatisation des barrages hydrauliques !

jeudi 12 avril 2018
par  PCF Drôme

Ce dimanche 8 avril une mobilisation inhabituelle s’est tenue sur le barrage EDF de Sautet sur la commune de Corps en Isère.
À l’initiative du Parti Communiste Français, il s’agissait d’afficher le refus de la privatisation des barrages hydrauliques que le gouvernement veut privatiser en prétextant que c’est à la demande de la Commission Européenne.
On aurait pu croire que la très médiatique grève des cheminots qui tombait ce jour-là aurait éclipsée cette initiative. Il n’en fut rien ! Près de 700 personnes : militants, citoyens, syndicalistes CGT et Solidaires, collectifs divers étaient présents à l’appel du PCF. 

Cette initiative illustre la volonté des communistes d’être concrètement sur le terrain en proposant des initiatives ouvertes à tous ceux qui ont le service public au cœur. 
Parmi les drômois présents, on reconnaissait Jean-Marc Durand et Jean-Pierre Basset représentant le secrétariat départemental du PCF 26.
Dans cette démarche, la présence d’élus locaux ; maires de l’Isère, sénateurs de toutes sensibilités autour de Pierre Laurent secrétaire national du PCF n’était pas la moindre illustration de ce travail de résistance et de rassemblement !
Animé par l’élu de Pont de Claix, Patrick Durand militant CGT de l’énergie, ce rassemblement festif permit à chacun de découvrir l’ouvrage d’art monumental que représente le barrage qui produit de l’énergie 100% renouvelable et à un moindre coût.
Diverses prises de paroles eurent lieu pendant que les présents pique-niquaient. Puis tous se dirigèrent sur le pont pour former un chaîne humaine permettant à un "drone-militant" de capter au-dessus des têtes les images de cette foule mobilisée et festive. 

Dans son intervention, Pierre Laurent dénonça ce gouvernement qui brade notre bien commun payé et remboursé par les factures EDF des usagers en le livrant aux mains des requins du privé qui rêvent de vous augmenter votre facture et ainsi de rémunérer grassement quelques actionnaires qui n’ont cure de l’intérêt général !
Rappelons les principales menaces qui planent sur les 430 barrages qui produisent 12% de l’électricité totale produite en France quand l’éolien lui, n’en produit que 3.9 % et 1.6 % pour le solaire !

Rappelons quelques faits :

- La France est le deuxième pays d’Europe, après la Norvège, par le nombre de barrages qu’elle possède et par le volume de sa production d’électricité d’origine hydraulique. L’hydraulique constitue la seule source d’énergie renouvelable, pilotable à tout instant et non intermittente. En outre, les installations hydrauliques réversibles, dites STEP (station de transfert d’énergie par pompage) représentent actuellement l’unique outil de stockage de l’électricité produite par l’éolien et le solaire, qui constituent des sources intermittentes d’énergie et donc non pilotables.
- On mesure donc l’importance stratégique du réseau hydraulique français pour la réussite de la transition énergétique et de la lutte contre le dérèglement climatique.
- Outre la production électrique, ce réseau d’ouvrages hydrauliques jour un rôle primordial dans l’approvisionnement en eau, l’irrigation, la régulation des cours d’eau, voire le tourisme (aménagements de plans d’eau). La loi de 1919, toujours en vigueur, stipule qu’en France, l’eau appartient à l’Etat : « Nul ne peut disposer de l’énergie des marées, des lacs et des cours d’eau, quel que soit leur classement, sans une concession ou une autorisation de l’Etat ». Tous les grands barrages sont sous le régime de la concession : l’Etat concède l’usage des installations et les concessionnaires encaissent les revenus.
- En 1946, la nationalisation du secteur hydraulique français a permis à la France d’assurer un accès de tous les citoyens à l’électricité quel que soit leur lieu de résidence par la mise en œuvre d’une politique planifiée d’aménagement du territoire. Elle a permis également la mise en œuvre du développement de ce secteur économique et de satisfaire les besoins croissants en énergie par l’équipement d’un grand nombre des sites hydrauliques. Cette politique garantit une tarification identique pour toutes et tous, à travers la « péréquation » et les « tarifs réglementés » quelle que soit la distance par rapport au lieu de production. Le statut des agents EDF, créé à cette date, est l’un de ceux qui a apporté d’importantes avancées sociales dont bien d’autres professions ont bénéficié par la suite…

Il est donc urgent d’agir pour bloquer le dispositif de spoliation d’un bien public !

MD


Brèves

10 octobre - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)

29 août - Nicolas Hulot ne croit plus à la fable écolo de Macron

Lire ICI

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)

15 mai - Compteur linky / réseau intelligent et ENR

Amar Bellal de la revue Progressistes
J’observe la quasi hystérie autour des compteurs Linky. Ce (...)

13 mai - Pas de TV pour le PCF. La censure.

Le PCF interdit d’Émission Politique sur France 2, ça suffit !
Le 17 mai, l’Émission Politique de (...)