La population dit oui à la santé !

lundi 4 décembre 2017
par  PCF Drôme

Un millier de manifestants, malgré le froid et la campagne de calomnie, ça fait chaud au cœur.
La ministre a décidé arbitrairement de fermer les services de maternité et de chirurgie le 1er janvier 2017.
Cette décision que nous ne pouvons accepter est le fruit de plusieurs années de sabotage, de mensonges, et de petites lâchetés. C’est le fruit d’une politique de santé décidée sans aucune transparence, loin des gens, loin des associations. Elle se décide entre personnes choisies, choisies pour leur capacité à accepter les décisions de la technocratie, de ses calculs cyniques et de ses logiques comptables et irrationnelles.
Les conséquences sont graves : délai pour rejoindre une maternité ou un bloc de chirurgie allant jusqu’à 2 H alors que les rapports de spécialistes préconisent 45mn maximum voire 20mn en cas de complication.
« L’attractivité du territoire » est menacée, disent certains pudiquement pour ne pas dire que nous risquons de devenir un lieu dangereux, où les ouvriers, agriculteurs, travailleurs, touristes, habitants pourraient se retrouver dans une situation de danger parce qu’un service qui existait a disparu.
Il y a eu sabotage oui. Parce que le directeur n’a pas fait les demandes de renouvellement de fonctionnement de la maternité.
Sabotage et mensonge car trois gynécologues, un anesthésiste, un chirurgien étaient prêts à postuler si une autorisation de 5 ans était accordée.
Sabotage car l’ARS a utilisé des spécialistes remplaçants, dégradant la qualité des services, des équipes, creusant le budget. Puis la même ARS s’est servi de cette situation pour la dénoncer ! Un comble !
Sabotage car on a vu, en quelques mois mystérieusement, toutes les femmes partir accoucher ailleurs.
Mensonge pour l’hôpital neuf avec l’ensemble des services existants pour 12 millions d’euros. Un hôpital en plastique made in china. Peut-être un service d’urgence et de radiologie dont le projet est sur la table depuis au moins 10 ans, comme le scanner.
Mensonge à propos de l’hélicoptère : un hélicoptère ne transporte que des personnes en état stable. Ni hémorragie, ni contractions, ni problème au cœur, etc.
Mensonge (2 millions selon M. Le maire) sur le coût de la maternité. Une étude aujourd’hui secrète, présentée en conseil de surveillance, démonte ce mensonge.
Mensonge quand on nous dit qu’il n’y a pas de projet « innovant ». En 2008, nous avons passé des heures avec des médecins de l’hôpital, de ville, des spécialistes, des élus, des représentants du secteur social, des associations, des usagers. Des heures pour construire des projets pour l’hôpital, pour la santé dans le Diois. L’ARS a tout mis à la corbeille.
L’ARS a créé une situation de non-dialogue et supprimé toute possibilité de rassembler les acteurs de la santé pour discuter de l’avenir.
Ce n’est pas la première fois qu’une décision de fermeture est prise. : le préfet de la Drôme avait décidé de la fermeture le 1er mai 1987 et la population en a décidé autrement.
En 2008, le conseil d’administration de l’hôpital avait voté la fermeture de la maternité et de la chirurgie. Là encore, c’est la population qui avait fait revenir les autorités sur leur décision.
Aujourd’hui il n’y a pas de décision. C’est un non renouvellement. Mais c’est une volonté politique, celle de la ministre qui clôt le travail de sape de l’ARS.
C’est donc à la ministre, son gouvernement, ses députés, qu’il faut s’adresser. Partout, c’est le blocus contre la parole citoyenne.
C’est cette parole qui pose problème et c’est une des raisons de l’absence ici de quelques élus qui se sont engagés dans la presse et sont revenus sur leur appel hier dans un message aux élus du conseil communautaire. Le droit de manifester et la liberté d’expression sont des « manières fortes ! » trop pour nos courageux !
La position qu’ils défendent : finie la maternité, vive le nouvel hôpital, vérification du gonflage des pneus de l’ambulance, couleur de l’hélicoptère et des chambres, campagne de communication pour expliquer la nouvelle situation aux futurs parents. Voilà en gros le contenu de ce message.
Ces mêmes élus étaient revenus de Paris en avril 2016 en criant : « la maternité de Die est sauvée ! » Encore un mensonge !
Ce qui les a dérangés, c’est qu’ils ont été pris en flagrant délit de discussion avec la députée à propos de l’hôpital, sans en avoir informé, ni les conseillers communautaires, ni les habitants. Et cela depuis des mois.
Je vous invite à faire remonter à vos élus et à leur demander de réellement défendre nos intérêts, la maternité et la chirurgie à Die, pas de blablas.
Mais il y a des élus ici et nous sommes nombreux.
Il y a quelques vérités à dire : nous vivons dans le diois par choix, nous payons des impôts comme tout le monde, il y a des futurs parents qui veulent faire des enfants proches de leur lieu de vie et en toute sécurité, il y a des habitants qui ne peuvent accepter la « perte de chance » due à la fermeture des services.
La constitution Française s’applique aussi ici.
Il faut donc trouver les moyens de nous faire entendre. Pour nous, l’action collective est primordiale et facteur de réussite. Partout, nous vous invitons à monter des groupes, à réfléchir à des actions, à les mener (ça peut aller de l’envoi de courriers, de fax, téléphone à des happenings, etc. dans le respect des personnes) et à nous en informer pour faire bloc.
Il nous reste peu de temps, il faut redoubler d’énergie, d’imagination et agir vite.

Philippe LEEUWENBERG

--------------------------------------------------

Voir la vidéo ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 mai 2014 - FESTIVAL LATINO, Escapade latine, festive et solidaire.

du 28 Mai au 1 Juin 2014 FESTIVAL LATINO, Escapade latine, festive et solidaire.
Autour du (...)

15 novembre 2012 - Cuba : « Lever un blocus illégal et illégitime »

L’Assemblée générale de l’ONU a voté la résolution annuelle pour la levée du blocus imposé par les (...)

29 octobre 2012 - CPAM de la Drôme : Le droit syndical est reconnu !

La Cour de cassation a rendu, le 10 octobre 2012 un arrêt définitif sur les dossiers relatifs à (...)

13 juillet 2012 - Concert gratuit à Portes

La ville de Portes-lès-Valence organise un concert gratuit au parc paysager Léo Lagrange avec (...)

13 juillet 2012 - PEINTURE

Claudine GIRONEt Geneviève MUGUETExposent au Temple de
PONET– ST AUBAN du vendredi 20 Juillet (...)