L’unité d’action est « (un long) combat » Elle ne se décrète pas, elle se construit !

mercredi 25 octobre 2017
par  PCF Drôme

Face à un pouvoir de circonstances, certes légal mais peu légitime pour démanteler, pan par pan, en faveur des plus riches, ce qu’il reste de l’état social – droit du travail, égalité fiscale, santé publique et protection sociale et bientôt éducation publique pour tous – on peut s’impatienter de ne pas voir une riposte unitaire d’ampleur contre ce qui se dessine pour une société encore plus inégalitaire demain…

On peut aussi donner « des leçons révolutionnaires » à toutes les directions syndicales, sans distinction, au risque d’affaiblir les mobilisations proposées par les plus déterminés et plus largement tout le syndicalisme français.
Pourtant, à y regarder de plus près et ce, malgré le dédain affiché dans la majorité des médias sur ce qui s’est déjà produit, en particulier sur le dernier rendez-vous du 19 ainsi que sur les échecs d’accords d’unité d’actions des confédérations, dont celui de ce 24 octobre, on peut constater qu’il existe dans ce pays une force de résistance bien plus nombreuse que ceux « qui marchent » pour Macron.

D’abord que les mobilisations organisées depuis la rentrée, ont dépassé à plusieurs reprises les prévisions, que ce soit contre la loi travail, pour la défense du pouvoir d’achat des retraités, et bien sûr, l’action unitaire du 10 octobre pour toute la fonction publique.
Ensuite, que des directions confédérales se soient senties obligées d’honorer les invitations à débattre lancées par la CGT montre qu’il y a des pressions de la base pour avancer.

Enfin, que les rendez-vous donnés régulièrement, participent à la prise de conscience du plus grand nombre.

C’est ainsi que plusieurs milliers de Drômois se sont déjà rassemblés à Valence, à Montélimar et que rien ne dit que comme en 1995, les petites et les moyennes initiatives ne conduiront pas à des mobilisations massives.

C’est pourquoi les communistes ne mégoteront pas leurs présences aux rassemblements et aux actions annoncés pour le 16 novembre et travailleront à convaincre, sans anathème, l’ensemble des salariés, des demandeurs d’emplois et des retraités à y participer .

Robert FARESSE


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 septembre 2015 - Hongrie et migrants

Migrants : Le haut de la hiérarchie catholique a dédaigné l’appel à la compassion du pape, (...)

6 septembre 2015 - LE FN cible les migrants

Après les juifs, les arabes maintenant les migrants....
Décidément le Front National n’a pas (...)

4 septembre 2015 - Franck FAYARD nous interpelle.

La veste des politiques clientélistes !
Les « auras économiques » (européens), les Walts Disneys (...)

2 septembre 2015 - GRANDE-BRETAGNE et contrats zéro heure

Le nombre de Britanniques déclarant être employés dans le cadre d’un contrat sans garantie horaire (...)

29 août 2015 - Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement

Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement dépendra de la crise à EELV
Le remaniement, rendu (...)