MACRON FAIT LES POCHES DES PLUS MODESTES POUR DONNER AUX PLUS RICHES ET MET EN DANGER LE LOGEMENT SOCIAL

mercredi 11 octobre 2017
par  PCF Drôme

Le gouvernement a décidé de baisser l’Aide Personnalisée au Logement (APL) de 5 euros (1) par mois et par ménage à partir d’octobre.
6,5 millions de foyers, dont 800.000 étudiants sont concernés. 98 % des bénéficiaires ont un niveau de vie qui se situe parmi les 30 % les plus modestes.
Baisser les APL, c’est mettre en difficultés les étudiants qui ont déjà beaucoup de mal à se nourrir, se soigner, accéder aux loisirs et à la culture... C’est exposer les familles à prendre le risque des impayés de loyer... C’est faire le choix de précariser les locataires les plus fragiles.
L’économie ne dépassera pas 140 millions par an, une somme modeste pour le budget de l’Etat. Donc prendre à ceux qui en ont le plus besoin pour compenser les cadeaux fiscaux faits aux riches, c’est une décision politique et non budgétaire.
Plutôt que de réaliser des économies sur les plus précaires, l’ Etat devrait s’interroger sur les dispositifs d’aides à l’investissement locatif. Ces dispositifs qui existent depuis les années 1980 sont des outils de défiscalisation qui ne bénéficient qu’aux plus aisés.
Le dernier en date : le dispositif Pinel, lancé en 2O15, permet aux propriétaires d’obtenir une réduction d’impôt à hauteur de 63 000 euros à la seule condition de louer le logement acquis, y compris à un membre de leur famille.

Chaque année, l’ Etat dépense 2 milliards d’euros en réduction d’impôts à destination des classes les plus aisées.
Remettre en cause ces dispositifs n’est pas le choix du Président et de son gouvernement. Bien au contraire.
En demandant aux bailleurs sociaux de compenser intégralement la baisse des APL par une baisse du montant du loyer, ils fragilisent un secteur qui loge 10 millions de personnes parmi les plus fragiles et est à l’initiative de près d’un tiers des mises en chantier annuelles.
La diminution des loyers va priver les bailleurs sociaux publics d’une partie de leurs fonds propres, donc de leurs capacités à réinvestir dans la construction ou la rénovation, l’amélioration, l’entretien…

A cette volonté de précariser, fragiliser, diviser, la participation des locataires est essentielle dans le rassemblement pour faire reculer le Président et son gouvernement sur sa volonté de remettre en cause tous les acquis sociaux obtenus par de longues luttes.
Yvonne ALLEGRET

1) L’APL n’est pas versée en dessous de 10 euros - Donc, pour certains locataires, la diminution sera de plus de 5 euros...


Brèves

10 octobre - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)

29 août - Nicolas Hulot ne croit plus à la fable écolo de Macron

Lire ICI

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)

15 mai - Compteur linky / réseau intelligent et ENR

Amar Bellal de la revue Progressistes
J’observe la quasi hystérie autour des compteurs Linky. Ce (...)

13 mai - Pas de TV pour le PCF. La censure.

Le PCF interdit d’Émission Politique sur France 2, ça suffit !
Le 17 mai, l’Émission Politique de (...)