Budget 2018 : d’autres choix sont nécessaires face au dynamitage de notre modèle social

mercredi 11 octobre 2017
par  PCF Drôme

Le projet de budget 2018 est une des pièces maîtresses de la panoplie déployée à partir des ordonnances sur le droit du travail pour casser le modèle social français. L’objectif est triple : baisser le « coût du travail » au lieu de s’attaquer au coût du capital, baisser les prélèvements obligatoires finançant les services publics pour laisser s’envoler les prélèvements financiers, et satisfaire ainsi aux conditions exigées par la Bundesbank, Berlin et la BCE.

Il prend aux couches populaires (hausse de la CSG et des taxes sur la consommation, baisse de l’APL rationnement supplémentaire des services publics). Il redistribue aux détenteurs des capitaux (baisse/suppression de l’ISF, réduction de l’IS, plafonnement de l’imposition des revenus du capital). Il transforme en profondeur la structure des prélèvements fiscaux et sociaux avec pour cibles prioritaires la protection sociale et les collectivités territoriales. Ses choix de suppression de la taxe d’habitation et de basculement de points de cotisations sociales vers l’impôt (CSG) traduisent une volonté de mise sous tutelle de l’État des collectivités territoriales et de déresponsabilisation accrue des entreprises au plan social et territorial.

D’autres choix sont indispensables comme le révèlent les mobilisations sociales en cours : relance de la dépense publique pour développer tous les services publics au lieu de privilégier les interventions militaires et le maintien de l’ordre ; promouvoir un statut des fonctionnaires rénové au lieu d’en réduire le nombre (- 120000 en 5 ans) ; sécuriser l’emploi et le progrès des qualifications pour tous avec un nouveau rôle pour la formation afin d’en finir avec le chômage et la précarité ; au lieu des gâchis d’aide aux profits (CICE), utiliser les fonds publics comme levier d’une nouvelle orientation du crédit bancaire.

Il faut une réforme profonde de la fiscalité des entreprises. Au lieu de la course au moins disant fiscal derrière l’illusion d’un fédéralisme européen : un impôt sur les société modulé selon des critères sociaux et environnementaux, un impôt local sur leur capital, un ISF modulé intégrant les biens professionnels. Ainsi, en visant un nouvel impôt sur le revenu plus progressif et relevé, la part des taxes indirectes frappant la consommation populaire pourrait reculer.

Face aux énormes besoins de financements nouveaux pour les services publics, l’emploi et la relance économique, confrontée à une conjoncture instable la France, plutôt que de céder nos fleurons industriels aux multinationales qui dominent l’Europe, doit agir auprès de Bruxelles pour demander la création d’un Fonds de développement économique, social et écologique européen financé par la création monétaire de la BCE.
Jean-Marc Durand


Brèves

20 janvier - Liberté pour MUMIA ABU JAMAL

Le juge Tucker renvoie l’affaire Mumia à une nouvelle audience publique le 27 mars prochain (...)

19 janvier -  La Chine met au défi le dollar roi

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le (...)

14 janvier - HUMOUR sur l a crise financière

La crise financière expliquée aux nuls.
C’est pas compliqué dit le spéculateur :
"ce que je perds, (...)

9 janvier - BEAUCAIRE mairie FN

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable
lire ici

9 janvier - Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux !
lire ici https://www.humanite.fr/mumia

2 janvier - ERDOGAN à Paris le 5 janvier

lire ici

29 décembre 2017 - MELENCHON et THATCHER

JL MELENCHON vient de déclarer dans les ECHOS.
"Nous sommes l’un des derniers pays en procédure (...)

28 décembre 2017 - CHOMEUR suspect ?

Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé (Olivier (...)

23 décembre 2017 - CATALOGNE, et maintenant ?

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire
Les résultats des (...)

21 décembre 2017 - MENARD SANS FRONTIERES

Ménard et l’apologie du féminicide : une campagne abominable
lire ici

16 décembre 2017 - FINKIELKRAUT, le problème à la souche

lire ici

13 décembre 2017 -  La "CLAUSE MOLIERE" de Laurent Wauquiez annulée

La « clause Molière » de Laurent Wauquiez annulée en Auvergne-Rhône-Alpes
Le tribunal administratif (...)