Liberté pour Salah Hamouri arrêté arbitrairement par l’armée israélienne et condamné !

mercredi 30 août 2017
par  PCF Drôme

Arrêté mercredi 23/08 par les autorités israéliennes, Salah Hamouri est en détention. Il a 32 ans. Il est Franco-Palestinien et a le statut de résident de Jérusalem-Est où il vit. Aucun motif ne lui a été signifié lors de son arrestation, ce qui est tristement la « norme » pour l’armée israélienne d’occupation envers les Palestiniens.
Salah en a l’habitude depuis son plus jeune âge : arrêté en 2005, il avait alors passé 7 années dans les prisons israéliennes. Il avait été libéré suite à un très large mouvement de solidarité notamment en France. Après sa libération, il a contribué à faire connaître la situation des prisonniers politiques palestiniens. Il avait été reçu à Portes-lès-Valence en septembre 2012 par Pierre Trapier, après sa sortie de prison. Il vient d’obtenir son diplôme d’avocat et il se consacre maintenant à la défense des droits humains et des droits des prisonniers politiques palestiniens. Il n’entend pas plier, ni renoncer à vivre dans sa ville, Jérusalem-Est, sur sa terre, en Palestine avec sa femme et son fils. Rester, c’est résister ! Voilà pourquoi Israël veut le faire taire !

Cette nouvelle arrestation arbitraire est inadmissible et insupportable. Dimanche 27/08, il a comparu à nouveau devant une juridiction qui enquêterait sur son appartenance à une « organisation ennemie », juridiction qui a prolongé encore de 48 H la détention de Salah pour « les besoins de l’enquête ». C’est l’arbitraire et l’acharnement qui continuent. Les députés et sénateurs communistes, le PCF sont immédiatement intervenus auprès d’Emmanuel Macron pour obtenir la libération de Salah Hamouri, citoyen français. De nombreuses associations dont l’Association France-Palestine-Solidarité (AFPS) ou encore l’Union juive française pour la Paix (UJFP), La Ligue des droits de l’Homme (LDH) se sont également mobilisées. Europe Ecologie - Les Verts, le NPA ont également protesté mais, pour l’heure, le Président est bien silencieux…Une campagne de messages a été lancée dès l’arrestation de Salah Hamouri, elle doit absolument continuer et s’amplifier. Relancer tous les partenaires, écrire aux préfets pour transmission immédiate au Président de la République. Salah Hamouri doit retrouver la liberté, tout comme les presque 7000 prisonniers politiques palestiniens. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont il est victime doivent cesser - tout comme l’occupation et la colonisation de la Palestine. Une pétition a déjà recueilli des milliers de signatures. Plusieurs rassemblements sont également envisagés en France.

Dernière minute  :

Le tribunal d’occupation réuni ce mardi à Jérusalem a rendu sa décision. Non content de lui avoir volé sept années de sa liberté, de l’avoir harcelé une fois sorti de prison, de l’avoir séparé de sa famille, l’occupation s’acharne. Salah Hamouri est placé en détention administrative pour une durée initiale de 6 mois. Il rejoint les 450 autres détenus administratifs palestiniens dans les geôles de l’occupant. La détention administrative est utilisée par l’occupant pour tenter de briser la volonté de toutes les personnes qui s’opposent à lui, de façon totalement arbitraire, sans charge ni jugement. Plus que jamais, nous devons amplifier la mobilisation et interpeller les autorités françaises pour qu’elles obtiennent la libération de notre concitoyen. Le combat continue !

http://www.elysee.fr/ecrire-au-président-de-la-republique - Facebook : consulter la page « Liberté pour Salah Hamouri »