Ce week end, c’était à Angers qu’il fallait être !

mercredi 30 août 2017
par  PCF Drôme

N’en déplaise à la « grande presse » qui n’en a touché mot, les communistes français tenaient ce week-end à Angers une Université d’été de première importance.

Comme toujours, un programme riche, de l’avancement des travaux du GIEC sur le réchauffement climatique aux évolutions de la Russie ou du Venezuela, d’une découverte de Dante ou de Byron à un speed dating des participants avec les membres de la direction du PCF, de la situation de la jeunesse rurale au centenaire de la Révolution russe… sans oublier la projection en avant-première de l’enthousiasmant « Le jeune Karl Marx », dont le réalisateur Raoul Peck, ému, a avoué à l’amphithéâtre plein à craquer que c’était 10 ans de travail que de faire un tel film, précis et clair, tenant de l’œuvre cinématographique autant que politique.
Mais la plus fourmillante des curiosités ne pouvait complètement masquer la perplexité des communistes face à une situation politique tellement déroutante. Alors qu’une lutte puissante contre les mauvais coups du Macronisme est si urgente, comment comprendre l’éclatement du paysage politique français et européen ?
Et surtout, que faire ? Comme l’a souligné Raoul Hedebouw, ardent porte-parole du Parti du Travail de Belgique (1), la transformation communiste de la société ne se conçoit que dans l’articulation permanente du combat électoral et du mouvement populaire, et cela implique qu’un patient travail d’éducation populaire parvienne à créer une nouvelle conscience de classe et organise un rapport de force vis-à-vis des puissants sans lequel les élus les mieux intentionnés du monde ne peuvent que gérer l’austérité.
Son analyse, « marxiste, décomplexée et moderne », était d’ailleurs très présente dans les salles et bien souvent discutée dans ses divergences avec la stratégie du « Populisme de gauche », inspirée des gauches latino-américaines (2), dont se revendique désormais ouvertement le leader de la France Insoumise et dont les différentes composantes du Front de gauche réunies le vendredi soir ont toutes dit nettement ou à demi-mot ce qu’elles y voyaient d’illusion et de danger.

Pour autant loin de faire une obsession de celui que les médias présentent comme le seul opposant à Macron, les présents ont surtout pris occasion des différents ateliers pour travailler au fond les axes d’une « stratégie de conquête », un projet de développement humain et écologique fondé en raison, les voies d’un renouveau des pratiques démocratiques, la construction d’un nouvel internationalisme associant tout particulièrement les peuples d’Europe.

Pour Pierre Laurent, tout ceci s’articule dans la structuration d’un grand « parti du commun » en prise avec l’état de la société – sachant se muscler sur ses faiblesses et valoriser ses victoires même modestes – pour faire savoir que l’espoir du retour vers le progrès n’est pas vain, réinventer ses modes de fonctionnement pour mieux faire la place à la jeunesse et aux nouveaux espaces numériques de la lutte, résister en créant.
C’est-à-dire, pour Emilie Lecroq clôturant l’université, être au plus près du monde qui se cherche, en avant du mouvement, audacieux.

Une audace parfois très concrète, comme lorsque samedi soir, sous les arbres, les communistes du Maine et Loire ont offert à l’immense tablée de leurs 1023 irréductibles camarades un remarquable banquet fraternel, sous le signe – toujours ! – du soutien à l’Humanité.

1 - Profondément transformé dans les années 2000, le PTB est aujourd’hui crédité dans les intentions de vote pour le scrutin législatif de 2019 de 25% des voix en Wallonie, le plaçant là en 1ère position, plus faible mais non négligeable en Flandres, sachant que la Belgique a un scrutin de type proportionnel.
2 - Et de la philosophe belge Chantal Mouffe
Sébastien ELKA


Brèves

20 janvier - Liberté pour MUMIA ABU JAMAL

Le juge Tucker renvoie l’affaire Mumia à une nouvelle audience publique le 27 mars prochain (...)

19 janvier -  La Chine met au défi le dollar roi

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le (...)

14 janvier - HUMOUR sur l a crise financière

La crise financière expliquée aux nuls.
C’est pas compliqué dit le spéculateur :
"ce que je perds, (...)

9 janvier - BEAUCAIRE mairie FN

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable
lire ici

9 janvier - Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux !
lire ici https://www.humanite.fr/mumia

2 janvier - ERDOGAN à Paris le 5 janvier

lire ici

29 décembre 2017 - MELENCHON et THATCHER

JL MELENCHON vient de déclarer dans les ECHOS.
"Nous sommes l’un des derniers pays en procédure (...)

28 décembre 2017 - CHOMEUR suspect ?

Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé (Olivier (...)

23 décembre 2017 - CATALOGNE, et maintenant ?

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire
Les résultats des (...)

21 décembre 2017 - MENARD SANS FRONTIERES

Ménard et l’apologie du féminicide : une campagne abominable
lire ici

16 décembre 2017 - FINKIELKRAUT, le problème à la souche

lire ici

13 décembre 2017 -  La "CLAUSE MOLIERE" de Laurent Wauquiez annulée

La « clause Molière » de Laurent Wauquiez annulée en Auvergne-Rhône-Alpes
Le tribunal administratif (...)