Le dimanche 11 juin, Votons pour les candidats-es du PCF/Front de gauche

jeudi 8 juin 2017
par  PCF Drôme

Reconnaissons à Emmanuel MACRON un grand talent de magicien politique. Camouflant son engagement au service du MEDEF, il a su donner l’illusion d’un renouveau avec le recours à « la société civile », une société civile fortement idéalisée.
Mais avec la loi travail en version XXL, la réalité va rapidement refaire surface. Sous le vernis "d’une évolution radicale pour créer une meilleure fluidité du marché du travail ", c’est en fait la menace d’une contre-révolution réactionnaire inédite.

L’augmentation prochaine de la CSG va faire baisser le pouvoir d’achat des retraités ( + 1.7 % à partir de 1200 euros de pension) et sera justifiée en opposant les générations, les actifs et les retraités.
Ajoutons que les dotations aux collectivités territoriales seront diminuées. Investissements et services à la population vont reculer.
La pseudo "modernité" de Macron, cela veut dire marche arrière toute !
Combien de temps l’illusion du renouveau macroniste va-t-elle durer ?
Y aura t-il une entrée rapide en résistance des salariés et de la jeunesse ? Cela dépendra de la volonté de riposte des vraies forces de progrès, hommes et femmes qui ne renoncent pas à vouloir que l’économie soit d’abord au service des humains.

Gardons à l’esprit qu’il y a un véritable potentiel.
Nous l’avons vu avec les luttes de ces derniers mois contre le projet EL KHOMRI, nous l’avons vu aussi avec la mobilisation qui a accompagné la campagne de la présidentielle de JL Mélenchon. Il est bien regrettable que l’attitude hégémonique et autoritaire de JL Mélenchon n’ait pas permis de déboucher sur une dynamique de progrès.
Personne ne peut prétendre être propriétaire des 7 millions de voix du 23 avril. Il est inacceptable de vouloir présidentialiser les législatives, au mépris du pluralisme.

En Drôme, nos candidats-es du PCF/Front de gauche ont une expérience réelle des luttes sociales et des combats politiques, sans jamais avoir dévié de leurs objectifs, sans jamais avoir renié leurs engagements pour la défense des intérêts des salariés.
Nos candidats-es veulent reconstruire la gauche comme un nouveau rassemblement entre forces politiques différentes, respectueuses les unes des autres.
Nos candidats-es s’adressent à toutes celles et ceux qui portent en eux une aspiration de justice et d’efficacité sociale contre la recherche du profit maximum et la loi de l’argent.

Le dimanche 11 juin, votons pour les candidats-es du PCF/Front de gauche.

Gilbert BERTHIER


Brèves

19 janvier -  La Chine met au défi le dollar roi

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le (...)

14 janvier - HUMOUR sur l a crise financière

La crise financière expliquée aux nuls.
C’est pas compliqué dit le spéculateur :
"ce que je perds, (...)

9 janvier - BEAUCAIRE mairie FN

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable
lire ici

9 janvier - Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux !
lire ici https://www.humanite.fr/mumia

2 janvier - ERDOGAN à Paris le 5 janvier

lire ici

29 décembre 2017 - MELENCHON et THATCHER

JL MELENCHON vient de déclarer dans les ECHOS.
"Nous sommes l’un des derniers pays en procédure (...)

28 décembre 2017 - CHOMEUR suspect ?

Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé (Olivier (...)

23 décembre 2017 - CATALOGNE, et maintenant ?

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire
Les résultats des (...)

21 décembre 2017 - MENARD SANS FRONTIERES

Ménard et l’apologie du féminicide : une campagne abominable
lire ici

16 décembre 2017 - FINKIELKRAUT, le problème à la souche

lire ici

13 décembre 2017 -  La "CLAUSE MOLIERE" de Laurent Wauquiez annulée

La « clause Molière » de Laurent Wauquiez annulée en Auvergne-Rhône-Alpes
Le tribunal administratif (...)

4 décembre 2017 - MELENCHON SANS LIMITE

lire le nouvel Obs lire ici et aussi dans le Parisien lire ici
Réaction du PCF après le (...)