Les frères Bocquet veulent imposer la lutte contre la fraude fiscale au cœur de la présidentielle

Aurélien Soucheyre / Jeudi, 8 Décembre / L’Humanité
jeudi 8 décembre 2016
par  PCF Drôme

Alain et Eric Bocquet dédicacent leur livre Sans Domicile Fisc.

Plus de cent personnes ont participé mardi soir à une réunion publique organisée à quelques pas du ministère de l’Économie.

C’est dans une école publique parisienne située rue de Bercy, à quelques pas du ministère de l’Économie et des Finances, que les frères Bocquet ont symboliquement marqué une étape de leur tour de France autour de l’ouvrage Sans domicile fisc. « La fraude fiscale fait perdre entre 60 et 80 milliards d’euros par an à la France. La somme monte à 1 000 milliards pour l’Union européenne, explique le sénateur communiste Éric Bocquet. Quand on nous dit que nous vivons au-dessus de nos moyens, c’est faux. Toutes ces richesses qui nous échappent ne sont pas liées à un dysfonctionnement de la machine capitaliste, c’est au contraire au cœur du système. »

Après une séance de dédicaces durant laquelle tous les exemplaires présents partent comme des petits pains (le livre s’est déjà vendu à plus de 10 000 exemplaires en France), le député PCF Alain Bocquet appelle à mettre la question de la fraude fiscale au cœur de la prochaine présidentielle. « François Fillon veut supprimer 500 000 postes de fonctionnaires au nom de la réduction de la dépense publique, mais il ne dit jamais un mot sur la fraude et l’optimisation fiscale. Nous devons mener ce combat pour nos sociétés démocratiques et conquérir la maîtrise publique de la finance. » Le parlementaire propose ainsi la création d’une COP mondiale de la fiscalité, consacrée à la lutte contre la fraude et à une gouvernance mondiale et démocratisée de la finance, que le groupe communiste de Paris propose d’organiser dans la capitale.
Créer un sommet mondial de la fiscalité, un enjeu colossal

L’enjeu est de taille. « Les multinationales, les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) préparent le monde de demain, sans États et sans impôts », prévient Éric Bocquet, qui s’inquiète « de la connivence et de la consanguinité » entre les sphères financière et politique, incarnées, entre autres, par José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne passé chez Goldman Sachs. Alors que les scandales se suivent depuis la sortie du livre, des 13 milliards d’euros qu’Apple doit à une République d’Irlande qui n’en veut pas, au tout récent Football Leaks, le combat des frères Bocquet apparaît pour ce qu’il est : une étape de plus dans l’affrontement séculaire entre ceux qui veulent le partage des richesses et ceux qui le refusent. « Nous avons ici des parlementaires qui à leur manière sont des lanceurs d’alerte », a mesuré le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, présent dans la salle, avant d’appeler à « tout le temps mener bataille » sur les ordres de grandeur de la fraude fiscale, colossalement supérieure à celle sur les aides sociales. Vincent Drezet, secrétaire général de Solidaires finances publiques, a, lui, déploré que 3 000 emplois aient été supprimés dans les services de lutte contre la fraude depuis 2010 à Bercy, et rappelé les milliers d’euros qu’il faudrait débourser par an et par enfant si les prélèvements et les services publics n’existaient pas.

Alain Bocquet, enfin, a montré que de nombreuses mesures existent, à portée de main : « Aux clauses sociales et environnementales inscrites dans les marchés publics, pourquoi ne pas ajouter une clause de pureté fiscale, pour ne travailler qu’avec les partenaires qui n’ont pas de lien avec les paradis fiscaux ? »

Aurélien Soucheyre
Journaliste


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 décembre - MELENCHON SANS LIMITE

lire le nouvel Obs lire ici et aussi dans le Parisien lire ici
Réaction du PCF après le (...)

22 novembre - LUC FERRY, ancien ministre del’Education et champion du mépris.es

“Si on supprimait les 15% de quartiers pourris en France, avec des établissements dans lesquels (...)

21 novembre - MAROC. Mortes pour quelques sacs de farine

lire ici

14 novembre - Interdits de rencontrer Salah Hamouri

Interdits de rencontrer Salah Hamouri
La liste dressée par le gouvernement israélien sous (...)

12 novembre - Jean-Luc Mélenchon en colère contre les...

Jean-Luc Mélenchon en colère contre les Insoumis corses
La France insoumise a, en Corse, passé (...)