A ROMANS, LE REGLEMENT... C’EST LE REGLEMENT !

mardi 6 septembre 2016
par  PCF Drôme

Ce beau matin de Dimanche, nous étions quelques camarades militants à avoir investi un renfoncement dans le marché du bas de la ville.
Tout a bien commencé, distribution du programme de la Fête de l’huma, du questionnaire de la grande Consultation citoyenne, vente de vignettes et l’Huma dimanche. Notre stand accueillait par la même occasion la Caravane pour l’Emploi et son ambassadeur infatigable Pierre Trapier.
Bien évidemment, la situation était propice aux slogans que nous avons déclamés avec vigueur.
Tout se passait donc pour le mieux avec un bel accueil de la population romanaise !
Mais voilà, il arrive qu’un grain de sable vienne troubler la belle mécanique. Ce grain de sable, une marchande de salaisons qui estimait que notre présence faisait fuir ses « prétendus » clients (2 saucissons pour 1,5 h du SMIC horaire net) a téléphoné au placier du marché. Une vingtaine de minutes plus tard, il est devant notre stand et nous signifie que nous devons évacuer l’emplacement pour nous repositionner en dehors du marché, « c’est le règlement ! ».
Devant notre peu d’empressement à bouger, le placier téléphone à la Police Municipale qui lui dit que leurs agents ne peuvent pas intervenir car occupés par ailleurs !
N’écoutant que son sens du devoir, il téléphone alors à la Police Nationale. Nous attendions donc l’arrivée de la maréchaussée lorsqu’une apparition vint « égayer » l’instant.
Une Conseillère municipale (dont nous tairons le nom par charité) que nous alpaguons aussitôt et à qui nous soumettons le problème. Avez-vous déjà parlé les yeux dans les yeux avec un lapin pour lui dire que vous allez lui enlever son pyjama ? Voilà l’impression que nous avons ressentie face à la dame ! Bref, une bonne vingtaine de minutes suivant l’appel du placier, 3 agents de la Police Nationale nous faisaient face. « Le règlement c’est le règlement » nous ont-ils répété, « vous devez évacuer l’endroit et vous placez en dehors du marché ». Mieux même, une prise d’identité a été effectuée !

Voilà le déroulé du film de ce Dimanche matin, enregistré en direct live par une des caméras disposées dans la ville... Heureusement nous étions « présentables » et rayonnants. Ils auront donc tout le loisir de nous contempler à volonté jusqu’à notre départ sous le regard désapprobateur de la Police.
A ¼ d’heure près, nous tenions notre horaire !

A Romans-sur-Isère, on ne badine pas avec le règlement, vous l’aurez compris. Cet événement aura de plus créé un attroupement, ultime animation « embarrassante ».
La liberté d’expression, ce n’est pas une vaine exigence par les temps qui courent ! De graves interrogations doivent s’emparer des citoyens pour que puissent s’exprimer tous ceux que l’injustice insupporte et tous ceux qui se battent pour les droits des travailleurs et des plus faibles !

A Romans-sur-Isère, pas de vagues, il ne faut pas gêner le bon peuple. C’est pourtant ce que nous voulons continuer à faire, et quant à la gène prétendument occasionnée nous l’assumerons pleinement, encore et encore. Les Communistes romanais ont à cœur de faire connaître les propositions du Parti et de vouloir réveiller et animer le cœur de la ville.
Nos slogans résonneront toujours pour interpeller la population. « Que demande le Peuple ? », nous lui avons demandé son avis, mais certains ne nous demandent plus le nôtre !

L’ère Marie-Hélène Thoraval, Maire qui est bel et bien de droite, nous montre ses contradictions et ses intolérances ! Nous continuerons de dénoncer et nous nous retrouverons un de ces Dimanche, avec un nouveau mode opératoire,... surprise !

Mais heureusement, en bons gaulois, tout s’est bien terminé dans la bonne humeur et derrière un verre bien mérité !
Jean-Michel ROCHE