Communiqué de presse du collectif de défense de l’hôpital de Die

mardi 3 mai 2016
par  PCF Drôme

Manifestation réussie

Malgré une météo glaciale, près de 500 Dioises et Diois sont venus manifester afin de demander une autorisation de fonctionnement de 5 ans pour la maternité et la chirurgie de l’hôpital de Die.
Après un tour de ville convivial et en musique, les participants ont pu entendre la parole des Diois déclamée avec talent par Agnès, Connie et Marco. Une centaine de messages saisissait l’état d’esprit des habitants du Diois : joie, humour et résistance.
La pétition du collectif a dépassé les 3000 signatures.
Cette manifestation fait ressortir de la colère, un regret et de l’espoir.
Colère à propos de cette décision d’accorder un nouveau sursis de 18 mois au lieu des 60 nécessaires (5 ans). Colère de constater qu’en 7 ans la maternité et la chirurgie ont bénéficié de 5 dérogations. Colère de constater que les postes Valence/Die de Juin 2015 n’ont pas été pourvus et que de nouveaux postes seront publiés en octobre, à Die (comme le demandait le Collectif l’an passé). Cela laisse l’impression de manœuvres de tempête sur mer plate et vent régulier.
Regret devant l’absence des élus qui ont rencontré la ministre ( au moins les locaux : conseiller départemental, président de la Communauté des communes, maire de Die). C’eut été une bonne occasion d’expliquer à la population (qui les a élus) leur surprenante démarche et la proposition tout aussi surprenante de la ministre. Les réactions de certains d’entre eux en 2011 (JDD du 22/07/2011) paraissent aujourd’hui insolites !
Et une envie ou un espoir. Qu’une nouvelle délégation rencontre la ministre, composée d’élus, de professionnels de santé, d’usagers de l’hôpital, de membres du collectif, sérieusement armés d’arguments. Ne pourrions-nous pas obtenir une autorisation de 5 ans ? Nous n’en doutons pas car le dossier diois est solide, à haute valeur symbolique et le contexte plutôt favorable. Il n’est pas trop tard pour agir ensemble. Les postes de praticiens seront publiés en octobre, il est encore temps de demander 5 ans pour ouvrir de vraies perspectives.
Le collectif remercie les participants, les maires et élus présents, la Batouclac pour son dynamisme et sa joie, le rugby pour le prêt du Barnum, Valentina Koutia pour l’exposition sur la rétrospective de la lutte pour le maintien de la maternité en 1987, la scierie Maillefaud de Mensac, Hydis et la cave Jaillance pour leurs dons en nature.
Nous vous donnerons rendez-vous rapidement pour envisager ensemble les suites à donner à cette manifestation.
Le collectif de défense de l’hôpital
2 mai 2016