« Panama papers » : dans la Drôme aussi !

mercredi 13 avril 2016
par  PCF Drôme

Il n’y a pas que dans les cénacles parisiens des directoires de banques, de grandes entreprises, chez les mafieux ou chez certains sportifs (liste non exhaustive) que l’on fait appel à des sociétés spécialisées pour extraire l’argent à l’imposition ou pour le blanchir.

Le nom de Gérard Autajon, PDG du groupe spécialisé dans le cartonnage et sis à Montélimar, a été cité parmi les révélations faites par le magazine Cash Investigation, à propos d’une somme de 21,6 millions d’euros placée sur un compte au Luxembourg.

Cette entreprise, qui, d’après son site Internet, figure parmi les principaux leaders européens sur les marchés de l’étui pliant et de l’étiquette, dispose à présent d’une trentaine de filiales implantées dans 9 pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis, qui emploient 3600 salariés pour un chiffre d’affaire de 540 millions d’euros par an.

Les salariés de plusieurs sites, régulièrement incités à consentir des sacrifices au nom du réalisme ou de la compétitivité, découvrent avec stupeur que la 401ème fortune de France a fait transiter ces millions par plusieurs pays…L’existence de ce fonds a été confirmée par l’avocate de Gérard Autajon,qui indique qu’il s’agit de fonds propres placés sur un compte ouvert il y a plus de dix ans.

Pour une entreprise qui prône, toujours d’après son site Internet, le respect de la réglementation applicable dans son activité, et qui se veut exemplaire dans son domaine industriel, ça fait tâche !
Même si une procédure de régularisation a été lancée début 2015…

Cette entreprise n’utilise-t-elle pas les infrastructures de transport, la fourniture d’énergie, pour ne citer que ces services parmi ceux mis en place et fonctionnant en partie grâce à nos impôts ? N’a-t-elle pas à contribuer, elle-aussi, à la solidarité nationale ?

Les syndicats de salariés de l’entreprise, choqués par ces révélations, ont adressé une lettre ouverte à Gérard Autajon, pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Une rencontre entre le PDG et les salariés a été annoncée pour le début de cette semaine.

Robert Faresse, responsable de la section du PCF de Montélimar, a appelé les salariés à opposer leurs solidarités face aux rapaces, et à manifester leur indignation vis-à-vis des fraudeurs qui prêchent l’austérité…pour les autres !

Dominique LORMIER