Pour un accés aux soins pour tous !

jeudi 3 décembre 2015
par  PCF Drôme

Nous connaissons tous autour de nous des ami-es qui nous racontent leurs difficultés pour accéder aux soins.
Spécialités supprimées sur le territoire romanais :
il ne faut plus espérer obtenir un rendez-vous rapidement chez un ophtalmologiste, ceux qui sont en libéral ne prennent plus de nouveaux patient-es et l’hôpital est saturé, plus de médecins généralistes le soir, la nuit et les urgences de l’hôpital sont de fait saturées !!!
Je préfère m’arrêter là, la liste serait trop longue.

Et pourtant, que ne nous avait-on pas dit lors de la fusion de l’hôpital de Romans avec celui de Saint Vallier !! Celle-ci devait permettre une meilleure prise en charge.
Résultat : même l’inspection générale des affaires sociales a remis en cause cette fusion et les habitant-es, citoyen-nes ont de plus en plus de difficultés pour se faire soigner

Il veulent encore et toujours imposer des restrictions budgétaires.

La nouvelle loi santé en discussion au parlement n’augure rien de bon et nous en voyons déjà les effets néfastes.
L’agence régionale de santé (ARS) anticipe la loi et demande aux hôpitaux Drôme-Nord (HDN) des « économies » si importantes qu’elles aboutissent à des fermetures de lits et bien sûr des suppressions de postes. L’éloignement des lieux de soins des lieux de vie des populations, phénomène encore plus important pour les territoires ruraux.

Pourtant d’autres choix sont possibles.

Il faut mettre un terme à cette politique de baisse des dépenses publiques.
Donner les moyens à l’hôpital public de remplir la mission de service public qui lui est confiée est fondamental.
" Le service public est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas".

Au niveau de la région, il est indispensable de peser sur les décisions de l’ARS pour qu’aucun territoire ne soit exclu de l’accès aux soins de proximité
Les candidat-es de notre liste « l’Humain d’Abord avec la gauche républicaine et sociale » ont des propositions pour un système de protection sociale universel et solidaire.

Et les moyens existent !!!

Il faut :
- Augmenter les salaires (1% d’augmentation = 2,5 milliards pour la Sécurité Sociale)
- Taxer les revenus financiers au même taux que les revenus du travail (= 84 milliards )
- Arrêt de la fraude aux cotisations sociales (20 à 25 milliards pour la Sécurité Sociale)
- En finir avec les dizaines de milliards d’euros d’exonérations de cotisations patronales et moduler leurs taux en fonction du rapport entre la masse salariale et la valeur ajoutée.

Nous proposons la mise en place d’assises régionales de santé !!

Il s’agit d’une structure pérenne de contrôle démocratique des réponses publiques aux besoins des populations. Ce sera une assemblée qui fonctionnera tout au long du mandat, dans laquelle siégeront des représentants-es des citoyen-nes, des professionnel-les et des élus-es.

 Tous ensemble nous pouvons changer la politique.
Le 6 Décembre votons, faisons voter pour la liste de Cécile Cukierman et André Chassaigne " l’Humain d’abord avec la gauche républicaine et sociale »

Viviane DEBARGES