SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN

jeudi 10 septembre 2015
par  PCF Drôme

MADE IN ILLEGALITY
STOP AUX RELATIONS ECONOMIQUES DE LA FRANCE AVEC LES COLONIES ISRAELIENNES

Le Collectif Drômois pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens a organisé le 8 Septembre au Lycée Amblard une réunion d’information-formation sur la Campagne « Made In Illegality ».
Cette réunion était animée par Fanny ESSAYIE de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine.

La Campagne « Made In Illegality » a démarré en Belgique avec une vocation européenne. Elle est dans la continuité de la campagne pour l’étiquetage/interdiction des produits des colonies.

Les objectifs de la Campagne :

Interdire l’importation des produits des colonies israéliennes,
Exclure les colonies israéliennes des accords bilatéraux et de coopération avec Israël,
Dissuader les entreprises françaises d’investir et d’entretenir des relations commerciales avec les colonies israéliennes .

Une étude juridique sur « Les obligations internationales de l’Union Européenne et de ses Etats membres concernant les relations économiques avec les colonies israéliennes » a été publiée en Février 2014 et actualisée en Juillet 2014 par François DUBUISSON, professeur de droit international à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Les points-clés de l’argumentaire :

Les colonies israéliennes sont illégales.
Une colonisation consolidée par son économie.
Une colonisation gravement préjudiciable à l’économie palestinienne.
Une colonisation renforcée par le commerce avec l’UE et la France.
Des entreprises européennes participent à la politique de colonisation.

Les principales références juridiques :

L’article 49 de la 4° Convention de Genève de 1949
L’article 1er de la 4° Convention de Genève de 1949
L’avis de la Cour internationale de Justice (CIJ) de juillet 2004

Interpeller les Elus :

Les rencontrer en leur proposant des questions écrites au gouvernement,
Connaître leur positionnement,
Suivre leur engagement.

Informer et mobiliser le public.

A cette réunion ont participé 22 personnes, membres de 12 organisations et associations différentes.
Le Collectif Drômois va s’impliquer dans la Campagne « Made In Illegality ».

Pour le Collectif
Marc FERRAPIE