Cholestérol du saucisson ou PCB du poisson

jeudi 9 juillet 2015
par  PCF Drôme

Cholestérol du saucisson ou PCB du poisson...

Midi moins dix…..
L’heure est grave !
J’ai faim !
Une petite voix insidieuse et dérangeante me torture l’esprit … et l’estomac :
« Pose le saucisson et ferme la porte du frigo, t’es pas raisonnable » .
« Pense à ton cholestérol ». Je culpabilise à mort, ferme la porte à regret, et garde dans la main l’objet du délit. J’engloutis en même temps un comprimé qui est censé combattre ce sacré cholestérol contenu dans ces matières grasses.
Ah, on se fout de nous ! Ne pourrait-on pas l’incorporer dans les aliments lors de leur fabrication ? Mais que fait la Police contre ces capitaines d’entreprises de salaisons qui nous assassinent ?
Me voilà délinquant à mon corps défendant. Nous assistons à un meurtre maquillé en suicide, lent mais définitif de tous les mangeurs de saucisson et pâté de France.
Désespéré, à l’idée de devoir payer mes franchises médicales., je suis là, effondré, inerte dans mon canapé. Je sens la mort m’envahir petit à petit. Je me recroqueville . La fin est proche !
Soudain une voix connue me tire de la torpeur dans laquelle je sombrais sans m’en apercevoir. En effet , un haut technicien , écologiste et tout et tout, une grosse légume, une élite quoi, bataillait ferme face à un journaliste qui l’interrogeait sur les problèmes des pêcheurs , et accessoirement de celui du poisson et de son empoisonnement au PCB (Polychlorobiphényle). Quel nom bien barbare !
Voilà, toute une théorie « se nourrir sainement en mangeant du poisson » pour bien se porter, qui s’effondrait. Et moi, simple pécheur, à ne plus savoir à quel Saint me vouer !
Je me trouvais face à un choix cornélien : continuer à saucissonner tranquillement et mourir lentement, ou sardiner au charbon de bois, mourir empoisonné et stérilisé au PCB.
Accessoirement brûlé au second degré devant le barbecue !
Un grand merci à vous , défenseurs de la pêche de tradition, de la part de tous les soldats inconnus d’industries polluantes, qui n’ont pas été inquiétés par la Police. Elle avait d’autres chats à fouetter.
A croire que ces voleurs de Mobs des quartiers Pops sont sponsorisés par les cochonnailles TRIPANOU, ils courent vite ces gamins. ..
Ils ont pu ainsi continuer à déverser leur poison dans nos rivières.
Mais surtout un grand merci de m’avoir sauvé d’une mort brutale, m’arrachant ainsi à mes proches qui m’auraient fort regretté.
Christian ROUX