Pôle-emploi 2020 ou la dictature du numérique

jeudi 28 mai 2015
par  PCF Drôme

Pôle Emploi 2020 ou la dictature du numérique

Pôle emploi développe le "100% web", avec de nouveaux modes de contacts qui vont être disponibles depuis le site pôle-emploi.fr. : « Chat » pour répondre en direct aux questions, demandes de rappels téléphoniques, courriels. Des entretiens par webcam organisés avec un conseiller Pôle emploi. Des modules de conseils en ligne (CV, entretien de recrutement …), des conférences par webcam (organisation de recrutements par exemple).

Cette réorganisation prévoit d’ici fin 2015, au menu et par conséquence, la fin de l’entretien d’inscription du demandeur d’emploi avec un conseiller entraînant ainsi la suppression de l’entretien d’indemnisation.
Les démarches d’inscription et la complétude de la demande d’allocation chômage se feront directement via internet.
Ainsi et très vite les demandeurs d’emploi pourront s’auto- inscrire, s’auto-calculer leurs droits, s’auto-prescrire des aides à la mobilité, des prestations, s’auto-orienter et ceci n’est que le début puisqu’un décret récent permet l’inscription sans la présence du demandeur d’emploi.
La phase conseil sera réalisée ultérieurement dans un entretien de suivi, après ouverture ou non des droits à l’allocation de retour à l’emploi.

En dématérialisant, la direction de Pôle-emploi transfère les métiers de ses propres agents vers le demandeur d’emploi en appauvrissant leurs compétences spécifiques : conseils emploi, recrutement, formation, orientation, liquidation et suivi des droits pour le conseil en gestion des droits, accompagnement pour les personnes les plus en difficulté……
Une partie des activités sont déjà en cours de transferts vers des prestataires privés : saisie des attestations employeurs,....
En 2016, la Déclaration Sociale Nominative accentuera cette tendance.

A ce jour, les salariés de Pôle emploi se posent la question de savoir si les usagers auront encore besoin d’eux et de l’ensemble de leurs compétences dans les années ou mois qui viennent ?
Dans ce cadre, ils s’inquiètent de l’avenir de leurs différents métiers au sein du service public pour l’emploi et de la protection sociale qu’est l’assurance chômage.
A travers cette réorganisation des services à distance, les salariés de Pôle-emploi craignent que la volonté de l’établissement soit à terme une baisse progressive et importante de ses effectifs dans les années à venir et la fermeture de nombreux sites.

Du coté des usagers, le tout web imposé et la simplification à outrance engendreront le manque d’informations et de conseils nuisant de fait aux droits des demandeurs d’emploi, des pertes de droits potentiels, de nouveaux programmes qui éloigneront de plus en plus le demandeur d’emploi du service public de l’emploi.

Pour la CGT Pôle-emploi 26/07
F.COURBIS - C.PEZZATTI


Portfolio

PNG - 75.8 ko