Des Ponts, pas des Murs !

jeudi 28 mai 2015
par  PCF Drôme

Retour sur la mobilisation citoyenne du vendredi 22 mai à Paris de la société civile unie pour dire stop aux politiques migratoires inhumaines

Suite à la macabre succession de naufrages en Méditerranée, les chefs d’État de l’Union Européenne peinent à faire le choix de sauver des vies.
Alors même qu’ils ont les moyens d’accueillir avec humanité et dignité les personnes migrantes et réfugiées, ils persistent à renforcer l’arsenal sécuritaire.
Nous savons que leur entêtement est en grande partie responsable des tragédies en Méditerranée et que l’effet dissuasif des politiques sécuritaires est un leurre.

En 20 ans, plus de 20 000 personnes migrantes sont mortes aux frontières de l’Europe Forteresse.
Afin que cesse cette situation, plus de 100 organisations de la société civile française se sont unies, le 6 mai dernier, pour appeler officiellement et publiquement le Président de la République à mettre en œuvre et à porter sur le plan européen une autre politique migratoire, respectueuse de la vie, de la dignité humaine et des droits humains, y compris le droit de quitter tout pays.

A cet égard, elles ont souhaité que le gouvernement ouvre rapidement un dialogue constructif avec la société civile afin d’envisager d’autres alternatives que le tout sécuritaire.
A ce jour, cet appel est resté lettre morte. Le déploiement de forces militaires hors du territoire de l’UE et le positionnement clair de la France au sein du Conseil Européen contre le dispositif de répartition des réfugiés (dit de « quotas ») proposé par la Commission Européenne illustrent de façon alarmante l’aveuglement sécuritaire et meurtrier de l’Europe. En effet, comment ne pas déplorer que la France rechigne à accueillir environ 2 500 personnes réfugiées, un effort pourtant dérisoire pour un pays comme celui-ci ?

Face à cette politique de fermeture et de non-assistance à personne en danger, les organisations, réunies sous le message « Des Ponts, Pas des Murs », ont organisé un grand rassemblement le 22 mai pour rendre hommage aux victimes et porter plus haut et plus fort leurs revendications.

Jean-Jacques FRANCLIN – Françoise SZYNKMANN
Militants PCF – FDG Drôme
Membres de l’ USNP et de La CISPM
(Coalition Internationale Des Sans Papiers et Migrants)