LA POLITIQUE MUNICIPALE A CONTRESENS DES BESOINS DES BOURCAINS (ES)

jeudi 11 décembre 2014
par  Gérard ESSON

Il ne se passe pas de jour ces dernières semaines sans que des voix s’élèvent contre les choix imposés par Mme la Maire de Bourg-Lès-Valence.

Certes, la municipalité se plaint à juste titre de la baisse prévue des dotations de l ’État aux collectivités. Cependant, Mme MOURIER oublie de dire que ses amis de l’UMP proposent d’aller plus loin dans les économies, jusqu’à 100 Milliards !

La politique d’austérité du gouvernement VALLS est contestable et n’a rien d’une vraie politique de gauche. Mais l’équipe municipale s’en sert comme prétexte pour mettre à mal tout le travail associatif, socio-culturel, éducatif qui porte ses fruits au quotidien dans les quartiers.

La suppression des postes du secteur social et socio-culturel sans aucune concertation (Maison Pour Tous, Centre Social et Culturel de l’Allet, animateur en informatique…) et la mise en application contestée des activités périscolaires, vont à l’encontre des politiques de prévention nécessaires au bien-vivre ensemble à Bourg-lès-Valence. La suppression de locaux associatifs et syndicaux (CGT) confirme la volonté politique de la municipalité d’entraver les formes d’expression collective.

Les choix faits par Mme MOURIER semblent être au service d’une politique plus répressive que préventive et éducative. Mettre tous les moyens dans la surveillance et la répression n’aura d’autre effet que d’accentuer les discriminations et de renforcer les peurs. Donner de l’écho au discours sécuritaire frontiste en cherchant à le mettre en application au lieu d’accompagner les Bourcain.e .s face à leurs difficultés quotidiennes et de favoriser le lien social est la plus inadaptée des réponses.

Victor Hugo disait : « ouvrir une école, c’est fermer une prison »

Heureusement, des mobilisations citoyennes, associatives, de parents d’élèves… se font entendre.

Il est de notre devoir politique de soutenir ces expressions démocratiques en faveur de l’intérêt commun.

Nous, citoyen.ne.s ou militant.e.s politiques, du Parti Communiste, du Front de Gauche ou d’Europe Ecologie Les Verts, œuvrons pour un rassemblement « ROUGE-VERT-CITOYEN.NE.S » de la gauche sociale et écologiste à Bourg-Lès-Valence, avec Gérard ESSON comme élu au conseiller municipal.

Nous voulons affirmer, aux côtés des acteurs sociaux, d’éducation, de culture, ou syndicaux, que leur travail de terrain doit être respecté, qu’une autre politique municipale est possible et que la volonté démocratique doit être entendue au quotidien, et pas seulement dans les urnes.

Pour le Rassemblement, Martine PATOUILLARD – citoyenne, Gérard ESSON – PCF, Rémy GARNIER – Front de Gauche, Patrick PETIT – EELV