THALES QUEL AVENIR POUR L’EMPLOI ET LE TERRITOIRE ?

jeudi 7 août 2014
par  PCF Drôme

Au cours d’une visite de l’entreprise valentinoise, M. le Maire de Valence a souligné l’importance que représente une entreprise de pointe comme Thalès sur le territoire.(1)

Faut-il en rester au constat ou se poser la question de l’avenir de cette industrie et de l’emploi dans notre pays ?

Sous l’effet de l’accroissement sans précédant de la demande de transport aérien, les besoins de développement de cette industrie sont très importants maintenant et pour une longue période, comme le confirment les carnets de commandes d’avions.

Et pourtant un certain nombre de mesures prises récemment par les pouvoirs publics ou par les dirigeants de certains groupes sont préoccupantes : 5 800 suppressions d’emplois dont 1 800 en France chez Airbus Group, démantèlement de la firme italienne Avio et cessation de la partie aéronautique à une firme américaine, désengagement de l’Etat chez Safran et Airbus Group, réduction des coûts chez Thalès, menace de la pérennité des investissements sur le spatial, croissances externes multiples à seul but financier, conditions de travail dégradées dans la plupart des entreprises.

A l’initiative d’André Chassaigne, député communiste, Président du groupe GDR – Gauche Démocrate et Républicaine- s’est déroulée, le 26 mai, à l’Assemblée Nationale, une audience publique sur la situation de l’aéronautique française. Les intervenants pour la 1ere séance étaient : Marwan Lahoud, directeur général délégué du groupe Airbus et Président des Industries Aéronautiques et Spatiales – Frédéric Boccara (PCF) maître de conférences à l’Université Paris XIII, Jacques Devignes, responsable de la filière aéronautique et spatiale de la Fédération des travailleurs de la Métallurgie CGT, pour la seconde séance Frédéric Cuvelier, Secrétaire d’Etat. Ont partipé à l’audience les parlementaires : André Chassaigne(PCF) Marie-Georges Buffet (PCF), Catherine Lemorton (PS) Christophe Borgel (PS) Martial Saddier (UMP), JL Laurent (MRC). (2)

Suite à cette initiative, le Collectif national AERO du PCF propose à tous ceux qui le souhaitent, salariés, syndicalistes, militants politiques ou associatifs de signer la pétition pour demander une commission d’enquête parlementaire concernant la filière de l’aéronautique et du spatial.


1 DL du 17.7.14

2 L’ensemble de ces séances est visualisable sur le site internet de l’Assemblée nationale