Pêches et Nectarines : action sur les prix à la production

dimanche 22 juillet 2007
par  Communication Pcf 26

Monsieur le ministre de l’agriculture : l’avenir des producteurs de pêches/nectarines est entre vos mains, imposez le coefficient multiplicateur.

Après un mois consécutif de crise sur le secteur de la pêche/nectarine constatée par le SNM (prix à la production au moins inférieurs de 10% par rapport à la moyenne hebdomadaire des 5 dernières années) [cliquer ici], l’ensemble des syndicats agricoles et des syndicats spécialisés (hormis la Coordination Rurale) s’est enfin prononcé à la suite du Modef pour la mise en place du coefficient multiplicateur.

Le Ministre Michel Barnier qui a maintenant l’aval de la profession doit décider de sa mise en oeuvre et passer outre le refus systématique de la grande distribution de se voir imposer un encadrement de ses marges par la loi.

Le Modef se félicite de cette unanimité professionnelle sans précédent et demande au ministre d’avoir le courage politique d’aller jusqu’au bout et de ne pas suivre l’exemple de son prédécesseur qui, en mars dernier, avait refusé l’obstacle au dernier moment face à la crise des légumes d’hiver.

L’urgence est d’autant plus grande qu’une bonne partie de la récolte a déjà eu lieu en vallée du Rhône et Midi et qu’après 30 jours de crise les producteurs de pêches et nectarines sont dans des situations dramatiques.

La décision d’imposer le coefficient multiplicateur doit permettre de redresser les cours pour assurer des prix rémunérateurs aux producteurs, de limiter les importations à bas prix et de baisser les prix jusqu’ici abusivement élevés à la consommation pour offrir aux consommateurs la possibilité de se fournir beaucoup plus régulièrement en pêches et nectarines.

Des mesures de soutien complémentaires devront également être prises pour les producteurs de la Vallée du Rhône et du Midi de la France qui arrivent en fin de saison avec une nouvelle fois des pertes de revenu très importantes dont la majorité aura du mal à se relever.

INDICATEURS DE MARCHÉ fruits & légumes

fondés sur les cotations du 19 juillet 2007

Publication conforme aux arrêtés du 24 mai 2005 et du 2 mai 2006 (code rural : article L. 611-4)

seuil de publication -8%

seuil de prix anormalement bas - nectarine, pêche -10%

Source : Service des Nouvelles des Marchés
http://www.snm.agriculture.gouv.fr/