HOMMAGE DE LA NATION A LA RESISTANCE, A SON RÔLE, A SES VALEURS

mercredi 17 juillet 2013
par  PCF Drôme

Le Sénat, le 28 mars dernier, à la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale ce 9 juillet 2013 à l’unanimité, ont décidé l’instauration d’une Journée Nationale de la Résistance, le 27 mai, date anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance en 1943, sous la présidence de Jean Moulin.

En donnant par là même à la Résistance sa place dans le calendrier mémoriel officiel de la Nation, le parlement rend ainsi un hommage légitime au rôle éminent de la Résistance dans l’histoire de notre pays, pour sa libération de l’occupation nazie et du régime collaborateur à sa solde, pour y restaurer la liberté, pour le reconstruire sur des bases démocratiques intégrant des avancées sociales majeures.

Cette instauration d’une journée nationale de la Résistance est l’aboutissement d’un long combat mené depuis 25 ans, depuis qu’en 1988, le comité départemental de la Drôme de l’ANACR en avait avancé l’idée bientôt reprise par l’ANACR toute entière, rejointe au fil des ans par d’autres Associations de Combattants,/recevant enfin l’appui de l’Union Française des Associations de Combattants (UFAC). Ainsi qu’il fut rappelé lors des débats parlementaires, près d’une dizaine de propositions de loi furent depuis 1995 déposées – hélas sans conclusion favorable – tant au Sénat qu’à l’Assemblée Nationale, des dizaines de questions écrites y furent posées ; sollicités par l’ANACR, des centaines de parlementaires de tous les groupes sans exception des deux Assemblées, des centaines de Conseillers généraux et régionaux, des centaines de maires, apportèrent leur appui, huit Conseils régionaux, une quinzaine de Conseils généraux, des centaines de municipalités votèrent des résolutions en sa faveur. Cette instauration d’une Journée Nationale de la Résistance couronne leur engagement en faveur de la transmission de la mémoire des combats et des valeurs de la Résistance. »

Extraits de la déclaration de Mireille Monier-Lovie, Présidente départementale, au nom de l’Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e) de la Résistance de la Drôme (ANACR 26)