LES PATRONS ARDECHOIS A LA POINTE DU COMBAT

mercredi 17 juillet 2013
par  PCF Drôme

Avec les fleurons dans le genre rétrograde, dans une fuite en arrière qui nous ramène à Germinal :


CLEMENT FAUGIER à Privas
, où l’on assiste à une pression du chef d’entreprise, Monsieur BOIRON, qui considère que l’exercice du droit syndical et notamment celui de la CGT, doit être combattu sans ménagement avec des pratiques à l’encontre de nos militants que l’on peut assimiler à des violences psychologiques avec entrave à la tenue d’élections, etc.

PIERREFEU à Vernoux, où l’on constate que la violence à l’encontre des élus CGT conduit à des dépressions, des arrêts maladies et où l’on voit se développer des opérations de propagande : Le patron devant les salariés, se fait accompagner d’un membre de la Chambre de Commerce et d’Industrie qui tient un discours toujours sur le même registre : compétitivité, coût du travail et malfaisance de la CGT.

On voit ainsi se mettre en place une doctrine patronale qui constitue un chantage à l’emploi oppressant, dévastateur pour l’unité des salariés.

Les élus locaux feraient mieux de dénoncer fermement ces pratiques scandaleuses, fleurant le corporatisme, au lieu de les cautionner au nom de la défense de l’emploi !?

Pour nous, ce qui freine la croissance et le développement, c’est le coût du capital !

La CGT appelle à un rassemblement de solidarité devant l’entreprise PIERREFEU à VERNOUX (zone artisanale des pêchers)
VENDREDI 19 JUILLET à 12 h.