UNE JEUNESSE AVERTIE, FORTE ET COMBATIVE POUR UN AVENIR MEILLEUR !

mercredi 12 juin 2013
par  PCF Drôme

De nombreux jeunes sont venus renforcer les rangs du parti communiste durant ces dernières années. Comme moi, beaucoup furent séduits par la magnifique campagne menée par le Front de Gauche lors de la dernière présidentielle. D’autres ont connu le parti au travers de la Fête de l’Humanité et se sont ensuite emparés de la chose politique. Tous ont entrepris cette démarche dans un seul but : celui d’incarner la force vive d’un réel changement social pour enfin sortir de la précarité généralisée. 

Le positionnement de notre parti, ainsi que les actions et combats menés vont dans le bon sens. Cette démarche doit être encouragée et soutenue par le plus de jeunes possible. Il faut qu’ils nous rejoignent afin de mettre en place une politique pensée par eux et faite pour eux. Cette politique, porteuse d’espoir, dynamique, combative doit permettre d’ouvrir de nouvelles pistes et d’envisager des améliorations réelles dans leur vie quotidienne. 

Notre parti est une force qui se doit d’intégrer sa jeunesse et lui faire confiance. Le Parti communiste, afin de pouvoir parler à l’ensemble du peuple et surtout être entendu, doit représenter et incarner la population dans toutes ses composantes et sa diversité. La Fédération drômoise l’a bien compris. Elle a élu un Secrétaire fédéral qui vient d’avoir cinquante ans tout dernièrement, trois membres du Comité Départemental ont moins de 30 ans et 5 moins de 45 ans. 

L’exécutif du CD a décidé la mise en place d’une Commission jeunesse, ce qui est un signe fort et intelligent car c’est en intégrant des jeunes au sein de chaque instance décisionnelle qu’ils se sentiront investis et dépositaires de responsabilités. Ainsi ils pourront mettre toute leur énergie, motivation, connaissances et compétences à disposition du parti. A mon sens, pour que cela puisse réussir, il conviendrait que les plus anciens accompagnent les jeunes nouveaux. De plus, il est important que ces derniers participent à des événements importants dans la vie du parti (Congrès, comités, manifestations, fêtes) ainsi qu’à des sessions de formation sur certaines thématiques (économie, élections, social, militantisme par exemple).
Cette Commission jeunesse pleinement autonome, en réfléchissant et travaillant avec la JC (Jeunesse communiste), doit être force de proposition afin de porter au plus grand nombre la parole communiste car être aux côtés de la jeunesse de notre département est une priorité, une urgence. C’est pourquoi le 17 mai dernier s’est réunie à la Fédération PCF de la Drôme la Commission jeunesse. Pour cette première réunion nous avons décidé d’un programme ainsi que d’un plan d’actions et d’initiatives.

Tout d’abord il est apparu primordial d’établir un diagnostic sur la jeunesse drômoise afin de mieux l’appréhender et ainsi connaître ses attentes, ses besoins en matière d’éducation, d’emploi, de santé ou de loisirs. Afin de réaliser cette présentation, il convient d’effectuer des recherches sur internet et de s’informer auprès des camarades ressources en la matière. Tous ceux souhaitant contribuer à étoffer l’analyse et apporter leurs remarques seront les bienvenus.

Lors de cette réunion s’est dégagée l’idée qu’afin de toucher les jeunes il fallait concentrer nos actions autour de deux moments importants pour le parti : La fête des Allos et la Fête de L’Huma. 
C’est lors de réunions populaires et conviviales comme celles-ci que l’on doit pourvoir attirer l’attention des jeunes sur notre parti ainsi que sur nos propositions. 

La société actuelle ne laisse que peu de place aux jeunes. Sans faire de jeunisme exacerbé, il est patent de constater les nombreuses préoccupations qui sont les leurs : difficultés d’accès à la culture, à un emploi et donc forcément à un logement, précarité dans de nombreux domaines. Ceci forme le terreau d’un certain fatalisme pouvant conduire malheureusement à terme vers la voie de l’abstention ou de l’extrême droite. Cela résulte aussi dans l’incapacité qu’éprouvent beaucoup de jeunes à se projeter dans l’avenir.

Certains ne connaissent pas ou peu les solutions qui sont les nôtres. Ceux qui les connaissent sont pour la plupart d’accords avec nous mais très peu franchissent le pas de l’engagement personnel, du militantisme. Pour essayer de changer cela nous devons tenter de rassembler et mobiliser autour de nous afin que l’on œuvre tous ensemble, jeunes et moins jeunes dans la solidarité et la convivialité pour de meilleurs lendemains.

◼ Rémy GARNIER


Brèves

20 janvier - Liberté pour MUMIA ABU JAMAL

Le juge Tucker renvoie l’affaire Mumia à une nouvelle audience publique le 27 mars prochain (...)

19 janvier -  La Chine met au défi le dollar roi

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le (...)

14 janvier - HUMOUR sur l a crise financière

La crise financière expliquée aux nuls.
C’est pas compliqué dit le spéculateur :
"ce que je perds, (...)

9 janvier - BEAUCAIRE mairie FN

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable
lire ici

9 janvier - Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux !
lire ici https://www.humanite.fr/mumia

2 janvier - ERDOGAN à Paris le 5 janvier

lire ici

29 décembre 2017 - MELENCHON et THATCHER

JL MELENCHON vient de déclarer dans les ECHOS.
"Nous sommes l’un des derniers pays en procédure (...)

28 décembre 2017 - CHOMEUR suspect ?

Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé (Olivier (...)

23 décembre 2017 - CATALOGNE, et maintenant ?

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire
Les résultats des (...)

21 décembre 2017 - MENARD SANS FRONTIERES

Ménard et l’apologie du féminicide : une campagne abominable
lire ici

16 décembre 2017 - FINKIELKRAUT, le problème à la souche

lire ici

13 décembre 2017 -  La "CLAUSE MOLIERE" de Laurent Wauquiez annulée

La « clause Molière » de Laurent Wauquiez annulée en Auvergne-Rhône-Alpes
Le tribunal administratif (...)