Pour un pôle public de l’énergie

mardi 4 juin 2013
par  PCF Drôme

Le 24 mai, la CGT a organisé, à Valence, une journée d’étude sur le thème « Pôle public de l’énergie – Transition énergétique ». À la suite de laquelle était invitée la presse.

L’organisation syndicale a souligné qu’elle partageait « deux constats avec de nombreuses autres composantes de la société civile : l’inégalité d’accès à l’énergie et la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre ».

« C’est à l’aune de ce double constat que la CGT développe une stratégie pour une politique énergétique de long terme »… « Répondre aux besoins tout en diminuant de manière drastique nos émissions de CO2, produire de l’énergie à un coût socialement acceptable en restant compatible avec la relance de l’industrie » Des axes forts ont été énumérés, en particulier :

► « Promouvoir l’efficacité énergétique afin d’agir sur la demande, cela concerne les transports, les logements, l’urbanisme, l’appareil productif, en somme toute l’organisation de la société » – ce que ne fait pas le débat sur la transition énergétique qui « encadrée par les décisions du Président de la République, tend malheureusement à focaliser le débat sur une seule partie du champ (nucléaire versus renouvelable) et cristallise sur les désaccords ».

► « Utiliser le mix diversifié, qui ne fasse l’impasse sur aucune forme de production d’énergie mais qui utilise la meilleure combinaison possible des énergies disponibles, en donnant la priorité à celles n’émettant pas de CO2… »

► « Obtenir une réelle maitrise publique de tout le secteur grâce à un pôle public de l’énergie et un statut de haut niveau pour tous les salariés du secteur…. » (1)
L’organisation syndicale considérant que ces questions portent sur de véritables enjeux de société regrette que la Conférence Nationale pour la transition énergétique ne permette pas que « les citoyens puissent s’approprier les points controversés » mais également la possibilité de « re-questionner nos modes de développement et la finalité, l’utilité sociale de la production et dégager un projet collectif partagé ». ◼