Le congrès d’un communisme de nouvelle génération

mercredi 20 février 2013
par  PCF Drôme

Jeudi 7 février, dès l’aube, sous des flocons trop fondus pour blanchir la campagne, la délégation drômoise embarque à Valence TGV. Par ce temps, vitesse un peu réduite nous explique notre cheminot de secrétaire fédéral. Nous filons tout de même à grande vitesse vers le lieu du 36ème congrès du PCF, notre congrès, pleins d’enthousiasme. Concordance des temps, la station de métro toute neuve s’appelle « Front Populaire ». Nous prenons la sortie Léon Blum, à droite (la sortie Waldeck-Rochet était plus à gauche, mais la disposition des lieux ne s’embarrasse pas à ce point de politique).

Grande halle et lumière rouge feutrée rasant des murs capitonnés. Deux bars cernés de stands de livres, ambiance studieuse et fébrile. Les 9 de la Drôme – Viviane, Françoise, Annie, Léa, Jean-Marc, Pascal, Jean-Christophe, Rémy et moi-même – avons quelques heures pour prendre nos marques, retrouver des connaissances, boire un coup. « Si tu peux t’installer là ? Bien sûr ! Tu viens de la Drôme ? Tu connais Jean-Michel alors ? On travaille ensemble aux formations du CIDEFE. Là j’écris un article pour la lettre du secteur santé du parti. On devait le faire à deux, mais la copine doit monter à la tribune avec les travailleurs en lutte en début d’après-midi, pour les hospitaliers. Forcément elle a la tête à autre chose ».

On la comprend cette copine. C’est qu’ils sont devant une belle salle les quelques dizaines de salariés de Sanofi, d’Arcellor Mittal, des hôpitaux, de Fralib, etc. Ils sont venus saluer le congrès du parti qui entre autre s’apprête à déposer une loi pour protéger les syndicalistes criminalisés pour leur lutte. En face d’eux, une fosse de 800 délégués des 96 fédérations du parti et au fond dans les gradins et leurs moelleux fauteuils rouges, des dizaines d’invités venus des 4 coins du monde. Plus de 100 délégations que Jacques Fath présentera deux jours plus tard avec éclat.

Pierre Laurent prend la parole. Une longue introduction, un rapport qui souligne l’unité des communistes derrière la ligne stratégique choisie en 2008, au 34ème congrès : réaffirmer notre choix communiste, refondé et porté par un parti transformé pour mieux s’ancrer dans un monde qui a radicalement changé, et être à l’initiative de larges fronts unitaires progressistes pour la transformation sociale, ce qui sera rapidement fait avec la création du Front de Gauche.

Pour le secrétaire national du PCF, nous communistes abordons ce congrès unis, renforcés, rassemblés comme jamais. Et de saluer « les 23 000 nouveaux adhérents, jeunes, militants des quartiers populaires et du monde du travail, qui nous ont rejoints ces quatre dernières années ». Et sur le plan de l’influence politique et électorale, il constate qu’après les séquences catastrophiques de 2002 et 2007, après des questionnements parfois existentiels et des expérimentations, nous avons marqué des premiers points décisifs, changé le paysage, levé un espoir nouveau, porté haut le drapeau du changement et fait grandir l’impératif du rassemblement.

Pourtant, l’obsédante petite musique du renoncement s’est déjà beaucoup trop faite entendre depuis l’élection de François Hollande, et à la tribune Pierre Laurent souligne l’urgence d’appeler partout dans le pays à la remobilisation des forces du changement. Les prochaines élections, municipales et européennes, auront lieu en 2014, mais le sénateur de Paris appelle à ne pas enjamber 2013, à exiger tout de suite les ruptures attendues par notre peuple au printemps dernier. Autrement, la politique du gouvernement conduira tout droit à la déception, à la démoralisation, à l’échec.

Puis l’orateur propose à la salle quelques réflexions pour ouvrir les 4 jours de débat, sur la crise, le défi des inégalités en France, en Europe et dans le monde, les défis écologiques et alimentaires, sur l’insécurité et l’instabilité internationale croissante. Et de réaffirmer que notre action communiste est un levier dont le monde a besoin pour répondre à ces défis et faire renaître l’espoir d’émancipation sociale et de dépassement du système capitaliste. Elle doit prendre pleinement en compte la dimension européenne – ce sera 4 jours durant un axe structurant des échanges – s’appuyer sur un internationalisme en réseau, être irrévocablement ancrée dans l’exigence démocratique, être ancrée dans le quotidien et « utile », et trouver les meilleures réponses à la difficile et récurrente question du « Que faire ? ».
Et plus profondément encore, il s’agit pour ce 36ème congrès d’acter la remise en mouvement théorique et politique de notre parti, en lien avec toutes celles et tous ceux qui veulent contribuer à ce nouveau projet authentiquement révolutionnaire du XXIe siècle. Et de placer au centre de nos priorités pour les années qui viennent le travail de fond de construction de notre communisme de nouvelle génération.
Et notre camarade Pierre de souhaiter à tous les délégués un bon congrès, fraternel, exigeant, tourné vers la société française, vers l’Europe, vers le monde. Le congrès de la Force du Partage, le beau slogan en lettre blanche qui jaillit du mur rouge profond derrière la tribune. Pas un vain slogan car partage il y aura durant 4 jours, jusqu’aux germes et microbes qui nous feront revenir tous, les « 9 » de la Drôme, des étoiles dans les yeux certes, mais le nez pris et la gorge douloureuse. ◼

Sébastien ELKA


Brèves

20 janvier - Liberté pour MUMIA ABU JAMAL

Le juge Tucker renvoie l’affaire Mumia à une nouvelle audience publique le 27 mars prochain (...)

19 janvier -  La Chine met au défi le dollar roi

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le (...)

14 janvier - HUMOUR sur l a crise financière

La crise financière expliquée aux nuls.
C’est pas compliqué dit le spéculateur :
"ce que je perds, (...)

9 janvier - BEAUCAIRE mairie FN

Supprimer les menus de substitution à Beaucaire est inacceptable
lire ici

9 janvier - Mumia Abu-Jamal. Alerte pour sa santé !

Intervenez pour qu’il bénéficie au plus vite de soins médicaux !
lire ici https://www.humanite.fr/mumia

2 janvier - ERDOGAN à Paris le 5 janvier

lire ici

29 décembre 2017 - MELENCHON et THATCHER

JL MELENCHON vient de déclarer dans les ECHOS.
"Nous sommes l’un des derniers pays en procédure (...)

28 décembre 2017 - CHOMEUR suspect ?

Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé (Olivier (...)

23 décembre 2017 - CATALOGNE, et maintenant ?

Catalogne : pour un dialogue renouvelé et une consultation populaire
Les résultats des (...)

21 décembre 2017 - MENARD SANS FRONTIERES

Ménard et l’apologie du féminicide : une campagne abominable
lire ici

16 décembre 2017 - FINKIELKRAUT, le problème à la souche

lire ici

13 décembre 2017 -  La "CLAUSE MOLIERE" de Laurent Wauquiez annulée

La « clause Molière » de Laurent Wauquiez annulée en Auvergne-Rhône-Alpes
Le tribunal administratif (...)