Ecoute et Rassemblement

dimanche 24 juin 2007
par  Jean-Michel BOCHATON

Etre à l’écoute
Contribuer au rassemblement

Le vote du second tour des élections constitue un élément nouveau. Le débat sur la TVA sociale en rendant la gauche un peu plus audible sur la question sociale a démontré qu’elle pouvait remobiliser l’électorat des quartiers populaires et les jeunes.

Le Parti communiste est partie prenante de redressement de toute la gauche et apparaît très rassembleur. Partout ses candidats réunissent plus de suffrages que l’ensemble des voix de gauche. Ces bons résultats et les progrès sont directement liés à l’activité de terrain, à la présence de candidats implantés de longue date, qu’ils soient soutenus par le PCF seul ou par le PCF et des collectifs antilibéraux. La faiblesse des résultats se confirme quand les électeurs ont le sentiment que le candidat n’a pas de chance d’être élu.

Avec 19 députés communistes et apparentés, on voit mal quels arguments la droite pourrait opposer à la formation d’un groupe communiste et républicain à moins de ne pas respecter une partie de l’opposition élue démocratiquement.

Alain Bocquet, président du précédent groupe déclarait dès lundi matin : « le groupe communiste se veut largement ouvert à tous ceux des députés qui n’entendent pas enter dans la tenaille d’une bipolarisation qui a le plus souvent couté cher à leur propre formation ».

Malgré le sursaut du second tour la victoire n’a pas changé de camp. Sarkozy ne renonce à aucun de ses objectifs. La droite dispose de tous les pouvoirs pour imposer la mise en œuvre de sa politique.

Face à ce rouleau compresseur, UMP/MEDEF/Actionnaires, les députés communistes sont des points d’appuis pour relayer à l’Assemblée, les mobilisations, les constructions contre la loi de la jungle capitaliste. Ils seront présents pour résister, là où s’écrit la loi, aux mesures les plus rétrogrades.

Ils auront pour tache, en lien avec les militants et les élus locaux du PCF, de participer à la nécessaire reconstruction des fondations d’une gauche franchement à gauche, franchement antilibérale.

Avant l’été, les communistes lanceront partout, comme l’a annoncé Marie George Buffet, une mise en débat sur le devenir de la gauche et du parti communiste.

Sans renier rien de ce qui fait les valeurs et les engagements communistes, il nous faut établir une mise à plat d’où nous en sommes et comment, ensemble, construire un débouché politique.

Un large débat dans le parti communiste et dans le même temps au sein de la gauche, doit s’ouvrir, les communistes y sont prêts, en gardant les yeux ouverts à nos réalités de 2007, en voulant porter haut leur engagement, en agissant sans fin pour s’ouvrir, être à l’écoute, en participant au rassemblement nécessaire dans cette période politique difficile.

C’est aussi dans les entreprises, les villes, les quartiers, que ce travail de reconstruction doit s’engager.

Les communistes drômois sont disponibles pour y contribuer.

Jean Michel BOCHATON


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 septembre 2015 - Hongrie et migrants

Migrants : Le haut de la hiérarchie catholique a dédaigné l’appel à la compassion du pape, (...)

6 septembre 2015 - LE FN cible les migrants

Après les juifs, les arabes maintenant les migrants....
Décidément le Front National n’a pas (...)

4 septembre 2015 - Franck FAYARD nous interpelle.

La veste des politiques clientélistes !
Les « auras économiques » (européens), les Walts Disneys (...)

2 septembre 2015 - GRANDE-BRETAGNE et contrats zéro heure

Le nombre de Britanniques déclarant être employés dans le cadre d’un contrat sans garantie horaire (...)

29 août 2015 - Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement

Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement dépendra de la crise à EELV
Le remaniement, rendu (...)