Que d’eau, que d’eau !

jeudi 14 juin 2007
par  MD

Avec l’été, beaucoup d’entre nous commencent à rêver à se tremper les pieds dans l’eau avec le retour du beau temps. Les dimanches, nous serons à nouveau des milliers au bord des rivières drômoises.

Notre département est baigné par de nombreux cours d’eau mais ces dernières années, leurs débits étaient au plus bas. Les récentes pluies de ce printemps étalées dans le temps ont reconstituées partiellement les nappes souterraines.

Là encore, le changement climatique joue, sans doute fortement dans ces évolutions. Il nous faut dès maintenant développer une pédagogie de la préservation de la ressource en eau. Ces enjeux ne tiennent pas du "folklore" estival ou d’un lobby écolo-lolo, il appartient aux drômois de garder la maitrise de cette ressource naturelle indispensable à la vie humaine, animale, végétale.

Dans l’agriculture, des évolutions doivent s’imposer dans notre département en réorientant les productions agricoles sur des pratiques moins consommatrice d’eau. De même les retenues collinaires et les espaces humides doivent être entretenues et être étendues.

La maitrise publique du patrimoine qui longe notre département, en l’occurence le fleuve Rhône doit être réaffirmée alors que le groupe Suez est entré dans le capital de la Compagnie Nationale du Rhône avec la volonté de monnayer tout mètre cube du fleuve aux collectivités, aux riverains. Le Rhône est le seul fleuve français sous contrôle de capitaux et appétits privés. Danger !

Le tourisme en bord de l’eau est un des atout de la rivière Drôme.

Ce magnifique cours d’eau qui donne son nom à notre département est à préserver, c’est l’objet d’un CD-rom qui permet de découvrir des cartographie en trois dimensions de la vallée de la Drôme.

Les photos en ligne sur le site http://www.valdedrome.com démontrent l’urgence de défendre et préserver ce patrimoine.

Un peu plus haut, le Schéma d’Aménagement et de gestion des Eaux (SAGE) BIEVRE/ LIERS/ VALLOIRE, lui ,s’est fixé comme priorité de préserver la nappe souterraine qui est alimentée par ce périmètre de ces 3 territoires comprenant 15 communes drômoises dont St Rambert ,St Sorlin, Manthes, Lapeyrouse Mornay ... ET 72 communes de l’Isère. C’est la Commission Locale de l’Eau qui coordonne les différents acteurs et élabore le SAGE. Ce périmètre reliant nos 2 départements est une zone connue de gisement d’eau potable pour les années a venir.

On peut tout savoir sur le Sage Bièvre/Liers. Valloire sur le site :

http://www.gesteau.eaufrance.fr

Enfin ,dans le Vercors, le Musée de l’Eau de Pont En Royans, place du BREUIL : 0476361553 vous attend pour tout vous dire et vous faire découvrir sur cette eau si précieuse et si belle dans un cadre exeptionnel.

Contact : musée.eau@wanadoo.fr

M.D.