Le 10 juin, voter communiste sera un acte de résistance remarqué.

mercredi 6 juin 2007
par  Les Allobroges de la Drôme

Avec le tandem Sarkozy – Fillon, c’est la droite la plus dure depuis l’avènement de la Vème république, qui s’apprête à diriger le pays.

Une droite au service des actionnaires. Ses priorités ne font aucun doute même si pour l’heure, campagne électorale oblige, elle met la pédale douce. Aux petits soins pour le Medef et les intérêts des actionnaires, les cinq dernières années ont donné un avant-goût de la politique qu’elle est capable de mener. Retraites, protection sociale, droits et garanties statutaires (code du travail, statut de la fonction publique), missions de services publics (EDF, Education nationale, Santé, Transports, Ministère des Finances.), tout y est passé. L’objectif est d’introduire toujours plus de déréglementation, de privatisation pour insécuriser les femmes et les hommes de ce pays, précariser leur existence et leur faire chaque jour un peu plus courber l’échine.

Les premières mesures annoncées ne laissent guère planer le doute quant aux orientations à venir. Jugez-en plutôt :

- Une franchise de 100 € en matière de dépenses maladie,
- De nouvelles réductions de missions pour l’hôpital public pour contraindre encore plus les budgets,
- L’instauration du bouclier fiscal à 50%, la quasi-disparition de l’ISF,
- Une déduction des intérêts d’emprunt immobilier favorisant les accédants les plus aisés et les spéculateurs,
- Un projet de sécurité sociale professionnelle avec un contrat unique frère jumeau du CNE et la technique du Workfare (au-dessus de 3 offres d’emplois refusées, les allocations chômage sont supprimées).

Très vite, les inégalités sociales vont se creuser. Les jeunes, les femmes, les personnes issues de l’immigration seront les premières victimes, mais au-delà l’ensemble des ouvriers employés cadres, techniciens et retraités seront au cœur de la cible

Un bon résultat des candidats communistes, des députés communistes en grand nombre à l’Assemblée nationale pour résister et construire.

Il s’agit tout de suite de résister à cette politique. En ce sens, ce qui s’exprimera au sein même de l’Assemblée nationale aura un rôle clé.
C’est pourquoi, un trop faible résultat national des candidats- es présentés et soutenus par le PCF, comme l’absence de groupe communiste à l’Assemblée nationale seraient très préjudiciables.

Personne ne peut nier le rôle des députés communistes. Leur présence aux côtés des citoyens et des salariés en lutte, leur souci de se faire le relais de leurs exigences, leur volonté de traduire celles-ci jusque dans des projets de lois et des initiatives concrètes à l’Assemblée nationale sont autant de points d’appui contre les dérives anti-sociales d’un capitalisme en crise profonde, tendant à devenir de plus en plus sauvage.

C’est dans cet esprit que sur les 4 circonscriptions de la Drôme, des femmes et des hommes présentés et soutenus par le PCF, proposent leur candidature à vos suffrages.

Le 10 juin, voter et faites voter pour eux

Demain, nous en aurons besoin.

Jean-Marc DURAND.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 septembre 2015 - Hongrie et migrants

Migrants : Le haut de la hiérarchie catholique a dédaigné l’appel à la compassion du pape, (...)

6 septembre 2015 - LE FN cible les migrants

Après les juifs, les arabes maintenant les migrants....
Décidément le Front National n’a pas (...)

4 septembre 2015 - Franck FAYARD nous interpelle.

La veste des politiques clientélistes !
Les « auras économiques » (européens), les Walts Disneys (...)

2 septembre 2015 - GRANDE-BRETAGNE et contrats zéro heure

Le nombre de Britanniques déclarant être employés dans le cadre d’un contrat sans garantie horaire (...)

29 août 2015 - Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement

Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement dépendra de la crise à EELV
Le remaniement, rendu (...)