Paradis fiscaux : Sarkozy, des paroles, pas des actes !

vendredi 20 avril 2012
par  PCF Drôme

Depuis les événements de l’été 2008 et la crise des subprimes, Nicolas Sarkozy s’est fait fort de « moraliser le capitalisme » et de lutter contre la fraude, l’évasion fiscales ou les paradis fiscaux !

Auditionnée publiquement par la Commission d’enquête sénatoriale relative à l’évasion fiscale, mise en place à l’initiative du Groupe Communiste républicain et citoyen, Valérie Pécresse, Ministre du Budget a, devant les caméras de Public Sénat, présenté les multiples mesures prises par le Gouvernement Sarkozy Fillon et les résultats d’ores et déjà atteints.

Elle s’est ainsi félicitée de la signature, au niveau international, de pas moins de sept cents conventions fiscales internationales, dispositifs amenant les Etats anciennement paradis fiscaux à se conformer à de nouvelles règles.

A la vérité, vu le peu de résultats obtenus (notamment dans les relations privilégiées que nous entretenons avec le Luxembourg et la Suisse, principales plate-formes européennes de l’évasion et de l’optimisation fiscales), nous n’avons jamais cru aux discours officiels.
Seulement voilà, derrière le discours, arrivent les actes.

Et manque de chance, vient d’être publié un décret qui réduit sensiblement (de 18 à 8 pays ou territoires) le nombre des paradis fiscaux au sens de la loi fiscale française.

Que l’on se rassure : on n’y trouvera ni la Suisse, ni le Luxembourg, ni Jersey ou Guernesey, même pas Andorre et encore moins l’Etat du Delaware, pas plus que la principauté de Monaco ou celle du Liechtenstein !

Ne restent dans cette liste noire que le Guatemala, les Philippines, les Iles Marshall, Niue, Nauru, Montserrat et le sultanat de Brunei où Total ne doit pas exploiter le pétrole local...

Vient d’y arriver le Botswana (pays où le premier problème est celui du SIDA, avant d’être celui de la finance internationale), et ont été retirés de la liste des sites comme le Costa Rica, le Belize, le sultanat d’Oman ou encore la République de Panama.

Les deux premiers pays sont des « lessiveuses » à argent sale et les deux suivants des pays avec lesquels nombre des groupes dirigés par les amis de Nicolas Sarkozy ont des affaires en cours ou en projet...
Une fois encore, la preuve est faite : derrière le discours moralisateur officiel, les petits arrangements entre amis semblent garder la cote !

Groupe communiste Sénat


Brèves

10 octobre - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)

29 août - Nicolas Hulot ne croit plus à la fable écolo de Macron

Lire ICI

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)

15 mai - Compteur linky / réseau intelligent et ENR

Amar Bellal de la revue Progressistes
J’observe la quasi hystérie autour des compteurs Linky. Ce (...)

13 mai - Pas de TV pour le PCF. La censure.

Le PCF interdit d’Émission Politique sur France 2, ça suffit !
Le 17 mai, l’Émission Politique de (...)