Service public de santé : Renverser la logique dominante actuelle.

vendredi 20 avril 2012
par  Jean-Pierre RAMBAUD

La Coordination Nationale des Comités de Défense des hôpitaux et maternités de proximité, à laquelle notre Collectif Diois est adhérent, réaffirme :

- Que la santé est un bien commun protégé.
- Que la logique de libéralisation et de privatisation actuelle, contraire à l’intérêt général, doit être renversée.
- Que l’État doit garantir l’égalité d’accès aux soins pour toutes et tous, partout et à toute heure, et que les fonds publics doivent financer exclusivement les hôpitaux et équipements publics.
- Que la loi HPST-Hôpital Patients Santé Territoires (loi Bachelot) et celles concernant la tarification à l’activité doivent être impérativement abrogées.
- Qu’il faut redonner à l’Hôpital public les moyens nécessaires à une politique de santé de proximité et de qualité, qui permette de lui fournir les personnels et les moyens nécessaires pour fonctionner et se moderniser.
- Que le dispositif de financement de la Sécurité Sociale doit garantir le remboursement intégral à 100% des dépenses de santé et de dépendance.

Fait à Aubagne lors des 18° Rencontres Nationales le 25 mars 2012.
Jean-Pierre RAMBAUD