Législatives : la remontée de notre influence est possible

lundi 21 mai 2007
par  Les Allobroges de la Drôme

Ainsi c’est parti... Nous avons donné le vrai signal de départ avec mon ami Jean Michel Bochaton sur la deuxième circonscription, et nous nous engageons dans la bagarre avec confiance.

Pour présenter officiellement ma candidature « une gauche populaire et antilibérale », j’ai choisi le cœur d’une cité HLM de Portes les Valence, la seule ville de la circonscription où le 6 mai, la gauche est restée majoritaire.

Le nécessaire triptyque de circonstances, celui qui s’inscrit dans l’ère nouvelle d’une droite dure, nous l’avons livré clés en main : résister, s’unir, reconstruire.

80 personnes ont partagé l’échange convivial et chaleureux de cette présentation officielle. La veille nous avions entrepris le « porte à porte » des 72 logements de la cité, pour remettre mon invitation de la main à la main.. En développant mes propositions qui touchent la vraie vie, justement, pour vraiment changer la vie, ce qui sera le fil conducteur de ma campagne, j’ai voulu faire entendre d’un face à face entre libéral– populisme et social-libéralisme a pour seule vocation de neutraliser les porteurs de l’espoir...

L’espace porté par une gauche fidèle à ses valeurs, porté par des femmes et des hommes courageux et sincères, franchement anti droite et qui ne se résignent sur rien, c’est dans cet esprit, je crois, que les élections législatives seront le premier rendez-vous de la contre offensive à Sarkozy. Elles seront l’occasion immédiate de résister, de lutter encore, de reconstruire déjà.

Avec Jean Michel et notre équipe de campagne, nous avons proposé une méthode, convaincus que le 10 juin le terrain sacrifié sur l’autel « du vote utile » peut être conquis à nouveau.

Il s’agit d’aller à la rencontre de ces voix qui ne sont pas perdues et qui ont vocation à être regagnées une à une. Il s’agit pour les militants d’un effort inédit, mais pour avancer il est incontournable.

Et puis Jean Michel a rappelé combien l’existence et le renouvellement d’un groupe de députés communistes et antilibéraux serait le relais indispensable des exigences populaires à l’Assemblée nationale.

Cette nécessité est intimement liée, dans chaque circonscription à une remontée de l’influence communiste et à la vivacité des idées qu’elle porte.

Ce message fort que nous avons exprimé avec ferveur au cœur du débat a été partagé par de nombreux amis. Ceux qui avaient « mouillé la chemise » pour faire gagner le NON au référendum contre le traité de constitution européenne et qui m’ont dit être disponibles pour donner un peu de leur temps pour aider à donner du souffle, de la vie, de l’espérance, dans une bataille qui se gagnera sur le terrain.

Marie Jo BAYOUD TORRES


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 septembre 2015 - Hongrie et migrants

Migrants : Le haut de la hiérarchie catholique a dédaigné l’appel à la compassion du pape, (...)

6 septembre 2015 - LE FN cible les migrants

Après les juifs, les arabes maintenant les migrants....
Décidément le Front National n’a pas (...)

4 septembre 2015 - Franck FAYARD nous interpelle.

La veste des politiques clientélistes !
Les « auras économiques » (européens), les Walts Disneys (...)

2 septembre 2015 - GRANDE-BRETAGNE et contrats zéro heure

Le nombre de Britanniques déclarant être employés dans le cadre d’un contrat sans garantie horaire (...)

29 août 2015 - Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement

Pour Bartolone (PS) : l’ampleur du remaniement dépendra de la crise à EELV
Le remaniement, rendu (...)