FRONT NATIONAL : DÉCRYPTAGE

mercredi 1er février 2012
par  PCF Drôme

Un argumentaire en 8 points. Nous publions le point 6 cette semaine

Renvoyer la femme au foyer

Marine Le Pen souhaite que l’IVG ne soit plus remboursée par l’assurance maladie. Cela constituerait un retour en arrière considérable, allant presque jusqu’à revenir avant la Loi Veil de 1975. Sur ce sujet, le FN propose un référendum visant à donner à la vie un caractère sacré dès la conception. Autrement dit, c’est une remise en cause pure et simple de la liberté de disposer de son corps.

Un revenu parental d’éducation, autrefois appelé salaire maternel, sera instauré. Sous prétexte de permettre aux parents de se consacrer à l’éducation des enfants, il s’attaque à l’indépendance que les femmes ont acquise par le travail. Mais étant donné l’inégalité des salaires et le poids des traditions, on sait bien à quel parent reviendrait le devoir de rester au foyer !
D’ailleurs, c’est uniquement pour les femmes que sont prévus les aménagements du temps de travail qui les contraignent à une double journée de travail : et professionnelle et domestique.

Un statut pour les mères de familles françaises sera créé. Il s’agit non pas de donner à l’ensemble des femmes, mariées ou célibataires, avec ou sans enfants, des droits propres et individuels, mais de leur donner des droits en fonction de leur rôle social de mère de famille. Le programme du FN ne fait aucune place aux femmes en tant qu’individus autonomes.

Le Front de Gauche propose

- de mettre en place un ministère des Droits des femmes et de l’Egalité chargé de la mise en œuvre de l’égalité sociale et économique

- d’organiser une négociation annuelle entre les partenaires sociaux sur le respect de l’égalité professionnelle , embauche, salaires, retraite, promotions

- l’adoption d’une loi cadre, incluant les propositions des associations du mouvement féministe, à partir de la loi contre les violences faites aux femmes

- l’élaboration d’un texte de loi antisexiste condamnant les discriminations et insultes à caractère sexiste, l’instrumentalisation des corps à des fins marchandes

Nous agirons auprès de nos partenaires européens pour que la « directive de l’européenne la plus favorisée » voit le jour.

Soutenue par l’association Choisir la cause des femmes, et par le Front de Gauche, cette directive consiste à harmoniser par le haut, les droits des femmes européennes en adoptant au niveau communautaire les lois nationales les plus progressistes.

La version complète de l’argumentaire en 8 points
http://www.pcf.fr/16238