Le fret fluvial a de l’avenir

dimanche 13 mai 2007
par  Les Allobroges de la Drôme

« Le fret fluvial a de l’avenir‭ »‬,‭ ‬c’est en substance l’opinion des membres du Conseil Economique Social Rhône-Alpes venus à Valence sur le terrain.‭

Relevant que la part fluvial a quadruplé sur le Rhône depuis‭ ‬15‭ ‬ans,‭ ‬les membres de la commission transports du CESR ont relevé‭ ‬7,3‭ ‬millions de tonnes transportées par la voie d’eau.‭ ‬Autant qui ne viennent pas encombrer les voies routières déjà bien saturées.‭ Port de Commerce

Le CESR a préconisé la formation de nouveaux bateliers,‭ ‬la modernisation des péniches,‭ ‬une meilleure maîtrise foncière le long des berges,‭ ‬l’instauration de plateformes multimodales.‭

Les membres de la commission transport du CESR ont appelé de leurs vœux la mise à grand gabarit,‭ ‬le doublement des écluses,‭ ‬la finalisation du projet de liaison fluvial Rhône-Saône-Moselle-Rhin.‭

Zone portuaireLe CESR a indiqué son souhait que‭ ‬25‭ ‬%‭ ‬des‭ ‬150‭ ‬millions d’euros de bénéfices générés par la Compagnie Nationale du Rhône soient utilisés pour des aménagements utiles le long du fleuve relevant que‭ « le ‬Plan Rhône‭ » ‬est encore trop peu pour développer le potentiel de la voie fluviale.‭

Les appréciations du CESR rejoignent les prises de position qu’à de nombreuses reprises le groupe communiste a formulées en séance plénière,‭ ‬lors du point de presse et à la récente adoption du Plan Rhône où il s’est abstenu devant la faiblesse de l’apport de l’Etat dans les financements nécessaires.

Jean-Michel Bochaton

Président du groupe‭ communiste