La CGT des services publics met en débat la réforme des collectivités territoriales

vendredi 14 octobre 2011
par  MD

Cela tangue beaucoup au sommet de l’Etat. Des nuages de plus en plus nombreux s’ammoncellent au dessus de l’UMP et des instigateurs de la fameuse "réforme des collectivités territoriales".

Edouard Balladur qui avait porté cette "réforme" qui se voulait "la mère de toutes les réformes" a soudainement disparu de la scène publique, préférant se la jouer discret devant la contestation montante à cette loi qui veut casser l’essentiel des aspects démocratiques des collectivités.

Depuis la bascule du Sénat a gauche, les choses se sont accèlèrées. Le premier ministre Fillon a été obligé de lacher du lest en annonçant que "dans les départements ouù les élus contestaient les nouvelles cartes des intercommunalités imposées par les Préfet et où les choses étaient bloquées, un délai serait donné jusqu’à juin 2012 pour trouver des points d’accord". Le premier ministre dit dans la presse qu’il aurait donné des instructions aux Préfets en ce sens.

Dans un tel contexte, qui voit sur l’ensemble du département les élus locaux contester ce nouveau découpage territorial sanctuarisant la mise en concurtrence des territoires entre eux, il n’est pas anodin que la CGT du syndicat des services publics des collectivités impliquées dans le projet de future agglo valentinoise annonce une réunion imposante par le nombre et la diversité des personnalités invitées.

Les syndicalistes et les agents de la fonction publique ne sont pas dupes. Ils ont parfaitement compris que derrière cette "réforme" c’est moins d’agents, c’est moins de services publics, c’est moins de moyens pour les collectivités, c’est moins de statut.....

Ainsi, sous l’intitulé : "la réforme des collectivités territoriales. Quels services publics de proximité demain sur l’agglomération valentinoise ?", la cgt organise un débat public le jeudi 24 novembre au parc des Expos de Valence, à 18H.

Sont annoncés comme participants :

- Baptiste Talbot, secrétaire général de la fédération CGT des services publics.
- Anissa Chibane, secrétaire générale de l’Union Départementale CGT 26.

- Alain Maurice, Président de Valence Agglomération Sud Rhône-Alpes.

- Pierre Trapier, maire de Portes-Lès-Valence.

- Pierre-Antoine Landel, enseignant chercheur.

- Annie David, sénatrice de l’Isère.

- Eric Hours, responsable régional de la fédération CGT des services publics.

- Bruno Bouvier, secrétaire du Comité Régional CGT
.

Nul doute que le nécessaire échange entre syndicalistes, agents de la fonction publique, citoyens et élus participera de la transparence des prises de position et de la mobilisation toujours plus large contre les projets d’un gouvernement au service de l’iniquité territoriale.

M.D.