Montélimar : Question au Conseil municipal « Qui peut croire ! »

jeudi 30 juin 2011

Dans le Dauphiné du 14 juin un article a attiré mon attention : « troisième âge le groupe Eovi s’apprête à construire un foyer-logement dans le quartier des Champs » : là pas de surprise l’équipe d’opposition a dit et redit que nous avons besoin de places supplémentaires pour nos aînés, mais qu’il ne faut pas fermer le foyer logement l’Oustalet qui correspond à un vrai service public par sa gestion, son fonctionnement, parce que c’est une petite unité et par son tarif (moins de 1 000 €/mois, un des moins chers du département).

Mais le titre continue en indiquant : « trois maisons de retraite en une », nous apprenons effectivement dans l’article que c’est « l’ensemble des pensionnaires de l’Oustalet, de Saint Martin et de Nocaze qui y seront accueillis à partir de 2013….. ». Comment le regroupement de trois structures d’hébergement pour personnes âgées, peut permettre d’accueillir le même nombre de pensionnaires ? Lorsqu’on sait que le foyer logement contient actuellement près de 80 places et que lorsque on additionne les 15 places pour l’unité d’Alzheimer et 56 studios prévu, on est loin de pourvoir toutes les places dont nous disposons actuellement.

Qui peut croire que nous allons offrir le même service d’hébergement que celui proposé actuellement à nos aînés et à nos futurs aînés ?

Par ailleurs, Monsieur le Maire, pouvez-vous nous indiquer combien les pensionnaires du foyer l’Oustalet peuvent compter pour une participation de la ville pour que leurs revenus ne soient pas impactés ? pendant combien de temps ? pour combien de personnes ?

Effectivement, le foyer logement l’Oustalet est actuellement sous la responsabilité de la commune par le biais de son CCAS, pourquoi s’en dessaisir ?

L’article indique qu’il « faut s’adapter aux nouvelles directives …… » pouvez nous indiquer ces nouvelles directives si ce n’est un souci de rentabilité comme l’indique l’article et je rajoute de profit financier ?

Comment le Conseil d’administration du CCAS va délibérer pour à la fois renoncer à la gestion du foyer l’Oustalet et indiquer le nouveau montant à payer pour chaque pensionnaire.

Annie MAZET, Conseillère municipale PCF de Montélimar