POURTANT, QUE LA VICTOIRE EST BELLE !...

vendredi 8 avril 2011
par  Bernard CONDETTE

C’est avec une immense joie que j’ai assisté dimanche 27 mars à la brillante élection de Philippe LEEUWENBERG et Claudine GIRON. Ainsi le témoin que m’avait transmis Jean-Pierre Rambaud poursuit sa route, avec une transmission réussie, dans la continuité et dans le renouveau, à un nouvel élu du Canton de Die, à peine âgé de la quarantaine.

Avec presque 56% des suffrages et un gain de 547 voix par rapport au premier tour, Philippe confirme qu’il est bien l’élu du rassemblement de toute la gauche, dont les électeurs du parti écologiste, malgré les manœuvres des derniers jours d’un petit groupe irresponsable .

C’est aussi le résultat de la campagne menée par Philippe et Claudine au plus près de la population, avec l’aide appréciable de la fédération, une campagne digne, sans attaques personnelles, ce qui n’a pas été le cas de tous nos concurrents. C’est la preuve qu’en 2011, comme en 2004, la calomnie a été la grande perdante.

Je suis certain que Philippe mettra toute l’énergie de sa jeunesse, sans discrimination, au service de tous les Maires des communes du Canton, de leurs Conseils Municipaux de la population et du Département de la Drôme. D’autant que dès sa prise de fonction, il a été nommé « Conseiller Général Délégué à la filière bois » et membre de l’exécutif du Département. C’est à la fois un honneur pour lui et pour notre parti qui retrouve au sein du Conseil Général, un membre de l’exécutif après une absence de 23 ans. Comme nous nous y sommes engagés, avec Jean-Pierre Rambaud, Conseiller général honoraire, nous resterons à ses côtés autant qu’il en exprimera le souhait.

Avec la victoire également d’un élu de gauche sur le Canton de La Motte Chalancon, c’est tout le Diois qui retrouve sa vraie place comme terre de gauche.

En ce qui me concerne c’est avec sérénité que je cesse ma fonction, en remerciant tout particulièrement les maires issus à la fois de l’actuel mandat et du précédent, que j’ai essayé d’accompagner de mon mieux et avec qui j’ai eu plaisir à travailler. Ils m’ont toujours aidé dans l’accomplissement de ma tâche et je leur en suis reconnaissant.

Merci aussi à la population avec qui j’ai pu partager ses luttes pour la défense de nos services publics et tout particulièrement notre hôpital. Bien évidemment, même non élu, je continuerai inlassablement à me battre pour les mêmes causes.

Dimanche soir, si l’on peut dire que Philippe et Claudine ont gagné, les véritables gagnants sont le Canton de Die et ses habitants, le Diois et le département de la Drôme.

BERNARD CONDETTE,
Ancien Conseiller Général de Die
Membre du Conseil départemental du PCF Drôme