LES MEDICAMENTS "HORS COMMERCE" DANS LA BATAILLE DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

lundi 7 février 2011
par  Jean Pierre BASSET

C’est une spécificité française issue des lois de 52 et 98 qui interdit le commerce du sang et de ses dérivés.

Les Médicaments Dérivé du Sang (M.D.S) Ethiques, hors commerce, sont produits par le L F B (Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies) à partir du sang des donneurs bénévoles.

Prescrits exclusivement dans les hôpitaux ils jouent un rôle essentiel, traitant chaque année 500 000 victimes de pathologies graves. [1]

Il n’existe pas de bulle protectrice pour eux, des multinationales [2] et la Commission de Bruxelles les considèrent comme une aberration, ils sont l’objet de convoitises

Ainsi le 26 octobre 2009, Nicolas Sarkozy et 4 ministres réunissent un CSIS ( Conseil stratégique des industries de santé) avec les patrons des 13 plus grosses firmes pharmaceutiques de la planète dont Servier et Bio Alliance Pharma de Monsieur frère (François Sarkozy). 11 mesures leur sont annoncées dont l’ouverture du capital du L F B . Pourquoi ?

Pas de molécules nouvelles depuis des années, les brevets arrivent à expiration, leurs profits cessent d’augmenter, les grands labos visent donc les "Biotechnologies", dont les "anticorps monoclonaux" issus des globules blancs humains.

Or le LFB a beaucoup investi dans ce domaine. La prévision du "marché" des anticorps monoclonaux est de 50 à 55 milliards de dollars pour 2015 !!! 

Le 24 septembre 2008, la multinationale "Octapharma" emporte l’appel d’offre du service santé des armés pour semble-t-il la différence dérisoire de 1500 euros ! . Je dispose du courrier d’un haut responsable disant que jamais l’AFSSaPS n’a vérifié le caractère "Non Rémunéré" (article 5121-11 du Code de Santé Publique) du plasma à l’origine des MDS "Octapharma".

Veillons à l’éthique ! Les produits d’origine humaine doivent rester hors commerce !

Jean Pierre BASSET - militant du don de sang, Valence
 


[1les " déficits immunitaires, les "déficits de coagulation",les "maladies auto-immunes " et des maladies rares ou trés rares qui frappent 50 à 100 personnes . Quelle multinationale produirait un médicament pour 50 malades ?

[2Baxter (USA) CSL Berhing Australie), Octapharma (Suisse)