Des centaines d’emplois supprimés dans le plus grand silence

jeudi 9 décembre 2010
par  NB

Depuis le 1er janvier 2010, l’ensemble des contrats aidés du secteur non-marchand sont regroupés sous le dispositif CAE-CUI, avec une enveloppe d’environ 400 000 contrats potentiels en 2010, financés à 90% du Smic pour un contrat de 26h en moyenne. Ce dispositif concerne au premier titre les associations et les collectivités territoriales.

Dans de nombreuses régions, les salariés embauchés au cours du premier trimestre 2010 ont eu de mauvaises surprises . En effet, passant d’une aide de 90% sur 26h à 80% sur 20h, des centaines de salariés, souvent parmi les plus précaires se sont trouvés privés d’emploi, brusquement et sans préavis.

Ainsi cette salariée, la seule de l’association qui l’emploie, « coûtait » 350 euros à son association pour 26h de travail, elle « coûtera » désormais 650 euros pour 20h, ce que l’association ne peut assumer ; Olivier Berthe, président bénévole de l’association nationale des Restos du Cœur, dénonce l’inconstance de l’Etat : « comment embaucher des contrats aidés en juin, pour qu’on nous dise qu’ils sont supprimés en octobre, 1500 personnes sont engagées par les Restos dans des chantiers de réinsertion. »

NB